Mon compte Devenir membre Newsletters

Les PME françaises misent sur les brevets pour se démarquer

Publié le par

Près du quart des demandes de brevets déposées en France en 2011 provient des PME. Soit une hausse de 8% par rapport à 2010, selon l'étude de l'Institut national de la propriété intellectuelle, publiée le 25 septembre. Une tendance de fond qui se confirme également à l'échelle internationale.

Les PME françaises misent sur les brevets pour se démarquer

L'innovation, la solution face à la crise ? C'est en tout cas ce que semble révéler la nouvelle étude de l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi), publiée ce mardi 25 septembre 2012. Ainsi, les PME ont déposé 24 % des demandes de brevets publiées par des personnes morales en 2011(1). Soit une augmentation de près de 8 % par rapport à 2010. Entre 2007 et 2010, cette part avait déjà bondi de 18 %.

Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) suivent la même tendance, avec une hausse de demande de brevets d'environ 6 %. La part des grands groupes recule quant à elle de 5,4 %.

Outil de compétitivité à l'international

La propriété industrielle semble par ailleurs représenter un outil de compétitivité pour les entreprises sur le marché mondial. Plus de la moitié des brevets publiés par les PME (51,7 %) a ainsi obtenu une extension européenne (auprès de l'Office européen des brevets) ou internationale (PCT ou "Patent cooperation treaty").

À noter également, une prédominance des dépôts de brevets des PME et ETI dans certains secteurs tels que les technologies médicales, la chimie alimentaire, les brevets de manutention, le BTP ou encore le traitement de données.

(1) Ces données correspondent aux dépôts réalisés entre juillet 2009 et juin 2010, compte tenu du délai légal de publication de 18 mois.