Mon compte Devenir membre Newsletters

Les employeurs de sans-papiers dans le colimateur du gouvernement

Publié le par

Un texte contre les employeurs de sans-papiers pourrait être prochainement présenté en Conseil des ministres. La "fermeture administrative" des entreprises employant des sans-papiers a été évoquée...

Eric Besson a indiqué lundi qu'il présenterait en Conseil des ministres un texte contre les employeurs de sans-papiers. "Ce devrait être avant la fin décembre ou début janvier", a déclaré le ministre de l'Immigration précisant que le choix de la date appartenait au président de la République et au Premier ministre. La veille, le ministre du Travail, Xavier Darcos, a annoncé que les préfets pourraient prononcer la "fermeture administrative" des entreprises employant des sans-papiers.

Les fermetures pourraient concerner "des établissements et pas les entreprises elles-mêmes" a nuancé lundi, Eric Besson. "Il faudra que la mauvaise foi soit démontrée, il faudra bien évidemment que les chiffres soient conséquents: si vous avez un établissement de 1.000 personnes et que vous identifiez un étranger en situation irrégulière qui aurait été employé, vous vous doutez bien qu'il y a une question de proportion!", a-t-il expliqué.

En France, le coût du travail illégal est évalué à 4% du PIB, soit 60 milliards d'euros mais le chiffrage est difficile. Beaucoup d'étrangers sans-papiers paient des impôts et des cotisations sociales, tandis que des entreprises peuvent employer, par ailleurs sans les déclarer, des personnes en situation régulière.