Mon compte Devenir membre Newsletters

Nouveaux outils de communication : une utilité reconnue par les consommateurs

Publié le par

Pour l'information sur les produits comme pour l'acte d'achat, l'intérêt des nouveaux outils de communication est reconnu par les Français. C'est ce qui se dégage d'un sondage Viavoice-Equipmag réalisé au mois d'avril.

Nouveaux outils de communication : une utilité reconnue par les consommateurs

Les consommateurs reconnaissent clairement l’utilité des nouveaux outils de communication (Internet, smartphone, réseaux sociaux…). Tout d’abord, dans le cadre de l’information sur les produits : 64 % des personnes sondées dans le cadre du sondage Viavoice-Equipmag pensent que ces outils permettent d’être mieux informé sur les articles qu’ils vont acheter.

À noter que l’effet générationnel joue un rôle prépondérant dans les différences de perceptions (4 jeunes sur 5 reconnaissent l’utilité informative d’Internet, des smartphones et des réseaux sociaux, contre seulement 2 personnes sur 5 parmi les 65 ans et plus). Les ouvriers et les employés sont également plus prompts que la moyenne des Français à déclarer que ces outils permettent de mieux informer les consommateurs (70 %).

Du côté de l’acte d’achat, les Français interrogés reconnaissent également l’utilité de ces nouveaux outils (64 %), avec toujours un effet générationnel : plus de 70 % des 18-25 ans et des 25-34 ans pensent que ces outils permettent de mieux faire leurs achats, contre 45 % des 65 ans et plus. Ce sont principalement les cadres, artisans / commerçants et professions intermédiaires qui font le choix de ces outils dans l’acte d’achat.

Néanmoins, dans l’arbitrage entre achat sur Internet ou sur un lieu de vente, les magasins conservent un avantage, celui du contact et de la proximité : le fait de voir et de pouvoir toucher ou essayer les produits (53 %), les conseils d’un vendeur (37 %) et la proximité du magasin du domicile ou du lieu de travail (33 %).

Méthodologie

Interviews réalisées les 12 et 13 avril 2012 par téléphone auprès d'un échantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus, par la méthode des quotas.