Mon compte Devenir membre Newsletters

Les petites entreprises industrielles anticipent mieux l'évolution de leur activité que les grandes

Publié le par

Seulement 47 % de l'ensemble des patrons de PMI parviennent à prévoir leur activité au-delà d'un an.

Les entrepreneurs sont de moins en moins nombreux à prévoir leur activité sur le long terme (jusqu’à 10 ans) quand leur industrie est de taille importante. C’est ce qu’il ressort d’une étude réalisée par ACFCI-Ipsos. L’écart est même de 13 points entre les TPI et les grandes industries (16 % pour les entreprises de 1 à 9 salariés et 3 % pour celles de 50 à 249 salariés). On peut noter également que 53 % de l’ensemble des patrons de PMI ne parviennent pas à prévoir leur activité au-delà d’un an.
Les raisons évoquées? Pour 43 % des dirigeants de PMI, l’instabilité de la réglementation et de l’environnement économique est la raison principale du manque de visibilité et d’anticipation de leur activité industrielle. Arrivent ensuite la pression du court terme (17 %), le manque de temps (17 %) et d’information sur le marché (10 %).
Parallèlement, lorsqu’on les interroge sur leur principal projet pour les années à venir, les PMI répondent massivement “le maintien de leur activité” (56 %). De plus, elles sont uniquement 13 % à penser que leur marché se tournera davantage à l’international.

Les PMI ont besoin de personnel qualifié
Si elles devaient bénéficier d’une aide extérieure pour améliorer la réussite de leur entreprise, 25 % des PMI répondent “l’accompagnement au recrutement”. D’ailleurs, 60% d'entre elles citent le recrutement de personnel qualifié, largement en tête des services dont elles ont besoin. Les entrepreneurs parient donc plus sur la qualité de leurs ressources humaines que sur leur développement commercial ou partenarial pour réussir dans les années à venir.