Mon compte Devenir membre Newsletters

Les résultats du “PTZ +” sont encourageants

Publié le par

Quatre mois après son entrée en vigueur début 2011, le cap des 100000 "prêts à taux zéro plus" a été franchi, de quoi rassurer les professionnels de la construction.

S'il est peu probable d'atteindre les 380000 “prêts à taux zéro plus" (PTZ +) délivrés, comme le gouvernement l'espérait, les 100000 prêts distribués en 4 mois prouvent néanmoins un certain engouement des Français pour l’accès à la propriété. Benoist Apparu, secrétaire d'État au logement table sur 350000 prêts accordés en 2011.

Simplifié administrativement par rapport à son prédécesseur, le PTZ, le nouveau PTZ + a une vocation universelle. Il profite à l’ensemble des ménages français qui accèdent pour la première fois à la propriété. Selon le ministère en charge du logement, il aiderait davantage les ménages modestes. En effet, les ménages plus modestes (tranches 1 à 3) qui représentent 20 % des bénéficiaires du PTZ+ et bénéficient de 37 % du crédit immobilier accordé par le nouveau dispositif. Les ménages plus aisés (tranche 9 et 10) ont également bien bénéficié du dispositif. Ils représentent 35 % des contrats. Cependant, le secrétaire d'État a rappelé que cela représente moins de 11,5 % des coûts, car les prêts qui leur sont consentis sont moins importants.

Par ailleurs, la part des Bâtiments Basse Consommation (BBC) dans le total des PTZ+ accordés pour des logements neufs progresse fortement, passant de 10 % dans le PTZ version 2010 à 16,3 % pour le PTZ+ lors des 4 premiers mois de l’année 2011. Cette part dépasse même 40 % en zone territoriale A.

Dans l’ancien, le nombre de PTZ+ accordé pour des logements énergétiquement performant (A, B, C, D) est de 56 % tandis qu’il n’est que de 44 % pour les logements anciens non performants (E, F, G). De quoi stimuler le marché de la rénovation énergétique.