Mon compte Devenir membre Newsletters

Les salariés du privé n'ont pas le moral

Publié le par

Le premier "indicateur du moral des salariés" indique une note moyenne de 43,76 sur 100. Une inquiétude qui touche principalement les catégories socioprofessionnelles les moins qualifiées.

La crise pèse sur le moral des salariés du privé. Le premier "indicateur du moral des salariés", réalisé par Juritravail et Monster, et publié jeudi 16 avril, indique une note moyenne de 43,76 sur une échelle de 100. À noter que le contexte économique inquiète principalement les catégories socioprofessionnelles les moins qualifiées, les salariés les plus âgés et les femmes.

Autre point inquiétant, plus de 65 % des salariés interrogés ont eu envie de quitter leur entreprise au cours des trois derniers mois. Et ce, qu’ils aient une bonne image de leur entreprise (58 % des cadres) ou bien une mauvaise (55 % des ouvriers). Concernant la sécurité de l’emploi, 36 % des salariés ne sont pas vraiment inquiets et 18 % pas du tout. En revanche, ils sont près de 60 %, voire même 75 % chez les plus de 50 ans, à craindre, en cas de chômage, une période prolongée de recherche d’emploi.

Enfin, le moral des salariés est encore plus bas lorsqu’on les interroge sur leur rémunération. 76 % déclarent ne pas être payés à leur juste valeur (83 % chez les ouvriers). 82 % ne pensent pas obtenir une promotion au cours des douze prochains mois.