Mon compte Devenir membre Newsletters

Les salariés sollicitent de plus en plus les formations en développement personnel

Publié le par

Les salariés se forment souvent selon l'offre de leur entreprise. Grâce au Droit individuel à la formation, ils peuvent pourtant favoriser leur intérêt personnel en étant acteur de leur apprentissage.

Un quart des salariés ayant recours au Droit individuel à la formation (DIF) privilégient l’épanouissement personnel. C’est ce qui ressort du Baromètre de la formation professionnelle datant de juin 2008, publié par Place de la Formation, courtier en formation professionnelle. L'enquête a été menée sur le premier semestre de l’année auprès des petites, moyennes et grandes entreprises de Paris/Île-de-France.
20 % des formations en développement personnel concernent la gestion du temps et 16,33 % celle du stress. Quand les salariés sont acteurs de leur formation, ils favorisent en effet leur intérêt individuel. Ainsi, les stages liés à la bureautique accèdent à la troisième marche du podium et la maîtrise de l’anglais sort grande gagnante avec 28 % des formations. Des choix qui permettent aux salariés d’assurer leur avenir professionnel. Cependant le Dif est peu sollicité, il représente seulement un quart des formations, alors que 60 % sont proposés par l’entreprise au titre du Plan de formation. Pourtant les salariés et les sociétés s’opposent sur les choix des apprentissages : alors que les travailleurs sollicitent une évolution personnelle, les entreprises leur proposent de développer leurs aptitudes. De ce fait, le Plan de formation comprend les stages liés aux “compétences métiers” où l’anglais (19 %) et la bureautique (17 %) se distinguent. Quant aux formations obligatoires, attachées à la prévention et à la sécurité, elles sont très souvent réalisées dans ce cadre.