Mon compte Devenir membre Newsletters

Moins de crédit d'impôts pour les parois vitrées

Publié le par

Un amendement à la loi de finance 2010 adopté le 18 décembre diminue le taux de crédit d'impôts de 25 à 15 % pour les travaux concernant fenêtres, volets isolants et les chaudières à condensation.

Les professionnels de la menuiserie extérieure font grise mine. En effet, un amendement récemment apporté à la loi de finances 2010 diminue le taux de crédit d'impôts de 25 à 15 % pour les travaux concernant fenêtres, vitrages et volets isolants, ainsi que les chaudières à condensation. Par ailleurs, l'amendement supprime la majoration du taux de crédit d'impôts de 40 % applicable aux matériaux d'isolation, parois vitrées, parois opaques, chaudières à condensation, appareils de régulation de chauffage dans des logements construits avant le 1er janvier 1977 et dans les deux ans d'une transaction.

Les organisations professionnelles concernées ont réagi d'une même voix à la mesure fiscale, déclarant qu'elle allait "à l'inverse des objectifs fixés par le Grenelle de l'Environnement".

"Cette volte-face est inattendue [...] dans un contexte économique où l'activité des travaux de bâtiment est essentiellement soutenue par la rénovation énergétique", dénoncent conjointement l'Union des fabricants de menuiserie extérieure, le pôle fenêtre de la FFB et le Syndicat national de l'extrusion plastique.