Mon compte Devenir membre Newsletters

Mouvement Ethic : "Le patron est un bouc émissaire"

Publié le par

Le mouvement Ethic (Entreprises à taille humaine, indépendantes et de croissance) demande à l'ensemble des organisations patronales de créer une cellule commune de communication de crise.

Le mouvement Ethic (Entreprises à taille humaine, indépendantes et de croissance) lance un appel aux entrepreneurs de tous bords. "Exprimez-vous ! Allez dans les médias ! Racontez votre quotidien ! Faites part de vos succès ! Témoignez de vos efforts," demande l'organisation qui regrette que "le climat anti-entrepreneurial, anti-nantis, anti-bénéfices, anti-succès soit en train de miner le moral de l’opinion publique, des entrepreneurs et donc de porter gravement atteinte au dynamisme économique".
Pour Ethic, la confusion atteint des proportions inquiétantes : "Aujourd’hui un consensus se crée autour de la nécessité de trouver un bouc émissaire à toutes les souffrances. Ce bouc émissaire, c’est le chef d’entreprise – scandales à la une tous les jours – on mélange tout : Madoff, les sub-primes, les déboires du CAC 40, le bouclier fiscal, les parachutes dorés, les licenciements…"
Le mouvement regrette, en outre, que "les hommes politiques courent derrière l’opinion publique en faisant preuve de démagogie". "La colère gronde parmi les chefs d’entreprise", ajoute-t-il. Aussi le mouvement ETHIC demande à l’ensemble des organisations patronales de créer une large cellule commune de communication de crise, avec de vrais professionnels, capables d’anticiper, de réagir dans les médias et d'expliquer. "La situation est telle que plus aucun patron ne souhaite s’exprimer dans les médias, certain d’être taclé, certain que ses propos seront déformés", affirme Ethic.