Mon compte Devenir membre Newsletters

Palmarès 2008 des trophées Bâtir au féminin

Publié le par

En manque de bras, le secteur du BTP tente de séduire les femmes. La FFB a décidé de récompenser les entreprises ayant mené des actions concrètes en faveur de l'accueil des femmes sur les chantiers.

La 1re édition des trophées Bâtir au féminin, organisée par la Fédération Française du Bâtiment (FFB), vient de trouver ses lauréats...
Le jury national a décerné :

- Pour les entreprises de moins de 10 salariés :
1er prix : Entreprise Flipo SAS (Nord) – Installations thermiques – 9 salariés dont 1 femme agent de maintenance
2e prix : Entreprise Belmonte Services (Haute-Garonne) – Plomberie, chauffage – 5 salariés dont 1 femme en dépannage

- Pour les entreprises de 11 à 100 salariés :
1er prix : Entreprise FBT Agencement (Ille-et-Vilaine) – Menuiserie, ébénisterie - 18 salariés dont 5 femmes
2e prix : Entreprise SA Curti et Cie (Territoire-de-Belfort) – Plâtrerie, peinture, finitions – 46 salariés dont 4 femmes

- Pour les entreprises de plus de 100 salariés :
Entreprise Laine-Delau (Hauts-de-Seine) – Gros-œuvre - 285 salariés dont 13 femmes

- Le prix spécial FFB a été attribué à l’entreprise Cari (Alpes-Maritimes) – Gros-œuvre – 2 400 salariés dont 60 femmes ouvrières et un objectif de 100 en 2008

- Le prix Fondation FFB a été décerné à l’entreprise Batissol Plus (Vienne) – Carrelage, revêtements de sol – 47 salariés dont 6 femmes

Ce concours récompense les entreprises du secteur du bâtiment ayant mené des actions concrètes en faveur de l’accueil des femmes sur les chantiers et dans les ateliers de bâtiment. 118 dossiers étaient en lice suite à une première sélection par les jurys régionaux. Puis 44 d'entre eux ont été soumis au jury national, présidé par Jean-Luc Sethi, entrepreneur et chef de file FFB de l’opération “30 000 femmes sur les chantiers en 2009”. Les critères de sélection ? Le nombre de femmes sur les chantiers et dans les ateliers ayant au minimum un an d’ancienneté ; les modalités de recrutement ; les actions d’intégration et de fidélisation ; les modifications apportées dans l’organisation ou les conditions de travail, l’achat ou l’aménagement d’équipements spécifiques (base de vie, matériel de levage, outillage…) ou des horaires et, enfin, la communication externe et les retombées pour l’entreprise.