Mon compte Devenir membre Newsletters

Paris compte 16 % de dirigeants étrangers et 125 nationalités

Publié le par

Le greffe du tribunal de commerce de Paris vient d'éditer l'Atlas Économique de Paris pour l'année 2007 qui présente tous les chiffres concernant les entreprises de la capitale par arrondissement.

Le greffe du tribunal de commerce de Paris vient d’éditer l’Atlas Économique de Paris pour l’année 2007 qui présente tous les chiffres concernant les entreprises de la capitale par arrondissement. En 2007, les entrepreneurs parisiens sont ressortissants de 125 nations différentes parmi lesquelles 19 pays d’Afrique, 17 pays d’Amérique Latine, 21 pays d’Asie, 5 pays de la zone Amérique - Pacifique, 25 pays de l’Union européenne, 13 pays européens tiers de l’Union européenne, 4 pays du Maghreb et 21 pays du Proche et Moyen Orient. Sur l’ensemble des entreprises actives dans l’Hexagone, 84 % sont dirigées par des personnes de nationalité française et 16 % par des dirigeants étrangers. En 2007, ces derniers totalisent 50 692 entrepreneurs. Leur nombre a augmenté de 9 % par rapport à 2004. Les entrepreneurs de nationalité étrangère les plus nombreux sont les Européens qui comptent 5 % des entrepreneurs parisiens. Les dirigeants ressortissants de l’un des pays du Maghreb représentent 4 % de cette population et les entrepreneurs appartenant à un pays asiatique 2,5 %. Dix pays comptent chacun plus de 1 500 ressortissants dirigeant une entreprise à Paris. Par ordre croissant, on note 6 117 Algériens, 5 118 Turcs, 3 941 Tunisiens, 3 898 Chinois, 3 184 Britanniques, 3 080 Marocains, 2 817 Italiens, 2 606 Portugais, 1 541 Allemands et 1 518 Belges.
En outre, en 2007, la répartition hommes/femmes de la population des entrepreneurs parisiens est stable. Elle compte 24 % de femmes dirigeant une entreprise pour 76% d’hommes. Selon les arrondissements, cet équilibre varie de 10 points. L’âge des dirigeants est stable. Il s’établit à 51 ans pour les entreprises pérennes et à 43 ans pour les sociétés immatriculées dans l’année de référence. Les femmes créatrices d’entreprise sont en moyenne d’une année plus jeunes que les hommes, mais les dirigeantes d’entreprise confirmées vieillissent d’une année pour se situer au même age que leurs homologues masculins. L’âge moyen des hommes et des femmes varie sensiblement selon les arrondissements mais tend à diminuer lors de l’immatriculation.
Globalement, les entrepreneurs s’immatriculent au registre du commerce plus tardivement en 2007 qu’en 2006. Les deux tranches extrêmes de moins de 28 ans et plus de 68 ans, perdent entre 3 et 5 points au profit de la tranche d’âge des 48-68 ans qui gagne 9 points en une année. Cette tendance affecte directement la population des mêmes tranches d’âges dont les effectifs pour les moins de 28 ans diminuent de moins 5 % et pour les 48-68 ans augmentent de 3 %.
Pour plus d’information, téléchargez l’Atlas Économique de Paris sur www.greffe-tc-paris.fr