Mon compte Devenir membre Newsletters

Partage des profits : le Medef ne suit pas Nicolas Sarkozy

Publié le par

Mercredi 18 février, Laurence Parisot a déclaré son opposition à des discussions "au niveau national" entre patronat et syndicats sur le partage de la valeur ajoutée des entreprises.

Mercredi 18 février, à l'issue du sommet social, Laurence Parisot a déclaré son opposition à des discussions "au niveau national" entre patronat et syndicats sur le partage de la valeur ajoutée des entreprises. La présidente du Medef a en effet mis en avant que "chaque année, quand il y a une négociation salariale annuelle, et il y en a dans quasiment toutes les entreprises, on discute du partage de la valeur ajoutée." Lors de son intervention télévisée du 5 février, Nicolas Sarkozy avait proposé la règle des trois tiers : le premier pour l'investissement, le deuxième pour les actionnaires, le troisième pour les salariés. Pour Laurence Parisot, les profits des entreprises doivent être divisés en deux: entre les dividendes et l'auto-financement.