Mon compte Devenir membre Newsletters

Patrick Devedjian s'en prend aux 35 heures

Publié le par

Le secrétaire général de l'UMP a réclamé, le 19 mai, que l'actuel dispositif des 35 heures soit "définitivement démantelé". Ses propos ont été aussitôt tempérés par le ministre du Travail.

Abroger les lois Aubry sur le temps de travail, dont on célèbre aujourd'hui les dix ans. C'est le vœu de Patrick Devedjian, secrétaire général de l'UMP, qui a réclamé, le 18 mai, que "le dispositif soit définitivement démantelé" et que "la durée contractuelle du travail dans chaque entreprise" soit l'objet d'un dialogue social. Des propos aussitôt corrigés par le gouvernement. Prévenant une grave polémique, Xavier Bertrand, ministre du Travail, a plaidé en faveur d'un maintien de la durée légale du travail à 35 heures tout en indiquant qu'une loi permettrait, dès 2009, aux employeurs d'introduire de la « souplesse » dans le dispositif, sous la forme d'heures supplémentaires notamment.