En ce moment En ce moment

Près de 80 % des professionnels du bâtiment se sentent touchés par la crise

Publié par le

78 % des professionnels du secteur s'estiment directement affectés par la conjoncture économique. Ils ont le sentiment que leur situation va encore se dégrader dans les mois à venir.

  • Imprimer

Selon un sondage effectué en mars par le site BonArtisan.com auprès de 300 personnes en France, les professionnels du bâtiment sont affectés par la crise, à 78%. La plupart d'entre eux ont vu leur carnet de commandes passer de 9 à 3 mois de visibilité. Environ un tiers des professionnels inquiets constatent une baisse de leurs marges et sont contraints d'élargir leur zone de travail, passant en moyenne de 20 à 50 kilomètres. Par ailleurs, 2,5 % des sondés ont dû licencier une partie de leur personnel, tandis que 9 professionnels ont déposé le bilan.

Parmi les raisons invoquées pour expliquer leur situation, les professionnels mentionnent "l'attentisme" des particuliers, qui selon eux "discutent beaucoup les devis sans arriver à une signature" de contrat. Autre facteur évoqué : les difficultés pour les particuliers à obtenir un prêt des banques pour effectuer leurs travaux.

Si aucune région en France ne semble épargnée, certains corps de métiers sont moins affectés selon BonArtisan.com. C'est le cas des métiers techniques, des charpentiers par exemple, des professionnels du dépannage et de la maintenance, comme les vitriers, chauffagistes et plombiers, mais aussi des experts en énergies renouvelables.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]