Mon compte Devenir membre Newsletters

Prime aux salariés : 74 % des dirigeants approuvent l'idée

Publié le par

Prime aux salariés, dispositif ISF-PME, bouclier fiscal, accès aux financements : les patrons de PME expriment leurs satisfactions et leurs attentes.

Que pensent les dirigeants des nouvelles annonces gouvernementales ? À l’approche du salon “Planète PME”, le Congrès des patrons de PME, la CGPME et l’Ordre des experts comptables se sont intéressés au ressenti des chefs d’entreprises face à des mesures en passe d’être instaurées*.

Premier constat : le dispositif permettant le versement d’une prime pour partie exonérée de charges aux salariés remporte un franc succès. 74 % des patrons interrogés envisagent en effet d’en profiter. Même accueil favorable pour le maintien du dispositif ISF-PME : pour 59 % des dirigeants, la réforme de l’ISF aura un impact positif sur la situation financière des PME françaises. En revanche, les chefs d’entreprise sont plus sceptiques concernant la suppression du bouclier fiscal. Tous les dirigeants d’entreprise n’entrent pas dans le cadre du bouclier fiscal, et beaucoup semblent percevoir cette suppression comme “le mal nécessaire à l’allègement de l’ISF”, selon l’enquête, et non comme un élan favorable aux financements des PME.

En parallèle, les organisations professionnelles ont elles aussi exprimé, durant les dernières semaines, un certain nombre de propositions. La proposition de la CGPME d’instaurer un taux réduit de l’impôt sur les sociétés sur la partie des résultats remontés en fonds propres fait ainsi quasi l’unanimité chez les patrons de PME (86 %). De même, les chefs d’entreprise approuvent l’idée d’une fiscalité progressive et souhaitent bénéficier d’un financement bancaire adapté à leurs besoins, selon des critères spécifiques aux risques PME pour les prêts bancaires. Une démarche qui faciliterait, enfin, les conditions d’accès au crédit.


*Étude réalisée par Ifop auprès d’un échantillon représentatif de 401 dirigeants de PME (de 1 à 500 salariés), interrogés par téléphone du 21 au 28 avril 2011.