Mon compte Devenir membre Newsletters

Ralentissement de la croissance en zone euro

Publié le par

Selon l'Insee, la croissance du PIB de la zone euro devrait ralentir (+0,4% au 3e trimestre, +0,3% au 4e, et +0,2% au 1er trimestre 2011).

L’activité de la zone euro a été soutenue au deuxième trimestre (+1,0%), grâce au dynamisme du commerce mondial et à la croissance de la demande interne. C'est ce qu'indique l'Insee dans une note de conjoncture du 6 octobre. Par ailleurs, l’investissement a rebondi (+1,5%) avec l’amélioration des perspectives de production, ainsi qu’en raison du rebond des investissements en construction après un hiver rigoureux au premier trimestre.

À prévoir

La croissance du PIB de la zone euro devrait ralentir (+0,4% au troisième trimestre, +0,3% au quatrième, et +0,2% au premier trimestre 2011).

La consommation privée devrait se modérer (+0,1% sur les trois trimestres à venir), le marché du travail restant fragile.

De plus, l’arrivée à terme des dispositifs fiscaux de relance en Allemagne, et la mise en place de mesures d’austérité budgétaire dans de nombreux pays membres, devraient peser sur le revenu des ménages.

L’investissement devrait progresser encore mais à un rythme plus faible: la demande étrangère ralentit et les incertitudes sur les marchés de dette souveraine augmentent, alors même que les capacités de production demeurent sous-utilisées et que l’accès au crédit reste contraint.

Sous l’hypothèse d’une stabilisation du prix du Brent à 77 dollars le baril et d’un taux de change dollar/euro fluctuant autour de 1,30 sur l’horizon de prévision, l’inflation devrait légèrement baisser à 1,7% en décembre 2010.