Mon compte Devenir membre Newsletters

Seulement 6 % des salariés pensent racheter leurs jours de RTT

Publié le par

La Cegos vient de publier une étude sur l'organisation du temps de travail et sur la rémunération du point de vue des salariés.

Moins d'un tiers des entreprises proposent le rachat des jours de RTT, disposition prévue par la loi sur le pouvoir d'achat de janvier 2008. Et, parmi les salariés ayant cette possibilité, seuls 21 % pensent y avoir recours... Soit 6 % des salariés interrogés. C'est l'un des enseignements de l'étude de la Cegos parue en juin 2008 portant sur l'organisation du temps de travail et sur la rémunération. Le principal frein à l'utilisation complète des jours de RTT est la charge de travail.

Autre résultat: plus de la moitié des salariés interrogés accepteraient de revenir aux 39 heures moyennant une compensation financière. Un résultat fortement corrélé avec le sexe, l'âge, la situation de famille, le secteur d'activité et la taille de l'entreprise. Les hommes de moins de 25 ans, les célibataires, les salariés de très petites entreprises et ceux du BTP, du commerce, de l'industrie, de l'énergie, de la chimie et de la métallurgie sont, en effet, plus particulièrement intéressés. Les cadres dirigeants (64 %) y sont également favorables, tout comme les techniciens (56 %) et les ouvriers (56 %). Parmi les explications possibles: le fait que les augmentations de salaire n'aient pas permis le maintien de leur pouvoir d'achat, selon deux tiers des interrogés.