Mon compte Devenir membre Newsletters

Signature d'un accord cadre entre la CGPME et le ministère de la Défense

Publié le par

La CGPME et le ministère de la Défense signent mardi 23 septembre dans la soirée un accord cadre de soutien à la politique de la réserve militaire.

La CGPME et le ministère de la Défense signent mardi 23 septembre un accord cadre de soutien à la politique de la réserve militaire. La CGPME s’engage à encourager les TPE et PME à signer des conventions de "Partenariat Défense Entreprise" avec le ministère. Jean-Marie Bockel, secrétaire d’État chargé de la Défense et des Anciens combattants et Jean-François Roubaud, président de la CGPME, s’engagent dans une démarche partenariale, pour rapprocher le ministère de la Défense et les PME.
Ce rapprochement poursuit trois objectifs, explique la CGPME dans un communiqué. Le premier, visé par l’accord, concerne le soutien de la politique de la réserve militaire, qui implique une disponibilité des salariés réservistes, afin qu’ils réalisent leurs obligations militaires. "L’absence d’un salarié peut engendrer des contraintes, mais les chefs d’entreprises retirent aussi un bénéfice de l’engagement de leurs salariés dans la réserve militaire. Esprit d’équipe, sens des responsabilités, goût de l’initiative, discipline et loyauté sont des qualités aussi utiles à l’entreprise qu’aux forces armées. L’investissement que fait l’entreprise en employant des réservistes engendre un enrichissement mutuel", analyse la confédération. La CGPME sensibilisera les TPE et PME à ces aspects.

La CGPME souhaite également travailler avec le ministère de la Défense sur la question de la reconversion des militaires. "Les PME et TPE, premiers employeurs de France, ont des besoins en recrutement non couverts. Ces compétences peuvent être apportées par les militaires en reconversion."

Enfin la CGPME souhaite que "ce partenariat envisage également la question des marchés publics de la Défense. Il s’agit d’accompagner la politique d’ouverture des marchés publics aux TPE et PME et de mieux faire connaître les coopérations possibles entre TPE, PME et Défense". Lors de la signature de l’accord cadre, 15 entreprises seront présentes. Elles obtiendront ainsi le label "partenaire de la Défense nationale".