Mon compte Devenir membre Newsletters

Soldes d'été : un premier bilan en demi-teinte

Publié le par

Le premier bilan des soldes d'été se révèle négatif pour les grandes enseignes d'habillement et les boutiques indépendantes. Les grands magasins et Internet tirent, quant à eux, leur épingle du jeu.

Après cinq jours de soldes, la Fédération des enseignes de l'habillement (FEH) estime que les ventes accusent un repli de 5 % par rapport à la même période de l'année dernière. "Ce n'est pas très bon. La première journée, sous une pluie battante, a été franchement mauvaise", a déclaré à Reuters Jean-Marc Genis, président exécutif de FEH, qui représente les grandes chaînes de prêt-à-porter. Même son de cloche auprès de la Fédération nationale de l'habillement (FNH), qui regroupe près de 37 000 boutiques indépendantes. Elle évoque un bilan "globalement négatif" à l'issue de la première semaine.

Le calendrier avancé des traditionnels rabais d'été - les soldes ayant débuté une semaine plus tôt que l'an dernier - a également joué, selon certains professionnels. "De nombreux ménages ont été pénalisés dans l'attente du versement de leur salaire en début de mois", estime la FNH.

Internet, toujours en vedette

Galvanisés par la clientèle internationale et la demande chinoise, le secteur du luxe et les grands magasins affichent une certaine résistance. Sur Internet, les ventes ont grimpé de 37 % au premier jour des soldes, dépassant les attentes de la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance). Si la date avancée des soldes est incriminée dans les magasins "physiques", elle a, selon la Fevad, très favorablement joué sur les ventes en ligne.