Mon compte Devenir membre Newsletters

Un auto-entrepreneur sur deux ne serait pas devenu chef d'entreprise sans ce statut

Publié le par

C'est ce que révèle une étude CCI Entreprendre en France/IFOP, présentée mardi 6 octobre à l'occasion du Salon des Micro-entreprises.

C'est un statut qui suscite des vocations. En effet, 51% des auto-entrepreneurs n’auraient pas sauté le pas de la création sans ce régime. C'est ce que souligne une étude CCI Entreprendre en France/IFOP, présentée mardi 6 octobre. Par ailleurs, cette enquête montre que, contrairement aux entrepreneurs "classiques", les auto-entrepreneurs s’orientent davantage vers les activités de services aux particuliers (21% contre 12%) et aux entreprises (14% contre 10%), "privilégiant ainsi les activités faciles à cumuler et demandant peu d’investissement." Les auto-entrepreneurs ont aussi tendance à "se lancer dans un métier qu’ils n’ont jamais exercé" (56% contre 50%). Dans la mesure où la part de risque est réduite, "ils osent se lancer et exercer une passion ou transformer un hobby en activité professionnelle", souligne l'étude.