En ce moment En ce moment

4 248 euros : le salaire net moyen d'un dirigeant de TPE en 2010

Publié par le | Mis à jour le
4 248 euros : le salaire net moyen d'un dirigeant de TPE en 2010

Le salaire mensuel net en équivalent temps plein d'un dirigeant de TPE (moins de 20 salariés) s'élevait en moyenne à 4 248 euros en 2010, soit 50 980 euros annuels, selon l'Insee. Un patron de PME gagnait 8 925 euros net par mois.

  • Imprimer

Environ 4 250 euros. Il s'agit du salaire mensuel net moyen des dirigeants de TPE en 2010, selon les données de l'Insee. A titre de comparaison, le salaire net mensuel d'un patron employant entre 20 et 50 salariés s’établit à 6 440 euros, soit 77 270 euros par an. Quant à un dirigeant d’entreprise de plus de 50 salariés, il gagnait 8 925 euros net par mois, soit 107 110 euros annuel.

Enfin, entre 2009 et 2010, la progression salariale a été plus marquée pour les chefs d’entreprise de moins de 20 salariés (+8,9 %) que pour les autres catégories d’entreprises (+1,8 % pour les dirigeants d’entreprise employant entre 20 et 50 salariés ; +2,5 % pour les dirigeants d’entreprise de plus de 50 salariés).

Julien Van Der Feer

Julien Van Der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]