Mon compte Devenir membre Newsletters

Un repreneur est avant tout un entrepreneur

Publié le par

C'est l'une des conclusions ressortant d'une étude menée par Ipsos, au premier trimestre 2008, pour l'Institut Sage.

L’Institut Sage et Ipsos ont réalisé une étude sur l'impact provoqué par une reprise d'entreprise sur le repreneur. Premier constat : le repreneur est d’abord un entrepreneur. De fait, selon les interrogés*, les principales qualités requises pour racheter une entreprise sont la capacité de travail (66 %), la résistance au stress (58 %) et la capacité à savoir prendre des risques (45 %). Des qualités qui sont celles des chefs d'entreprise.

Reprendre c’est souvent changer de statut. Près de trois-quarts des repreneurs étaient salariés d'une entreprise avant leur reprise : salariés d'une autre entreprise (59 %) ou de l'entreprise reprise (13 %). Certains secteurs connaissent plus fréquemment de reprise par un salarié (BTP : 37 %, services : 27 %). À noter que près d’un repreneur sur trois y prend goût. Toujours selon cette étude, 72 % des repreneurs rachètent une société pour la première fois, les 28 % restants étant soit des “serial repreneurs”,  soit des “agrégateurs” (constitution d’un groupe par reprises successives).

Un manque d'information

Pour les potentiels repreneurs, les sources d’information sur la reprise sont très éparses. 18 % d'entre eux font appel à des cabinets de conseil et 16 % à des formations spécifiques. Toutefois, ils sont 43 % à ne pas savoir où chercher l’information utile. Parallèlement, l’échange avec les pairs n’est pas répandu. Seul 30 % des repreneurs ont déjà eu l’occasion d’échanger avec d’autres repreneurs. Pire : 71 % des repreneurs ne connaissaient pas particulièrement l’entreprise reprise.
Enfin, reprendre une société nécessite un accompagnement de transition. 43 % des repreneurs affirment avoir bénéficié de l’accompagnement du cédant. Une transition main dans la main qui a été fortement appréciée (87 % de satisfaits). À noter qu'un repreneur sur deux est accompagné par le cédant pendant les 3 premiers mois.

*L'étude a été menée entre le 27 février et le 12 mars 2008. 301 repreneurs d'entreprises de tous secteurs et de toute taille ont été interrogés par téléphone.