Mon compte Devenir membre Newsletters

Un salarié sur quatre envisage de quitter son entreprise dans les deux ans à venir

Publié le par

L'Observatoire des acteurs du travail, étude Ipsos pour le compte de l'Institut Manpower, nous livre quelques clés sur le marché du travail français.

Si la majorité des salariés ne compte pas quitter leur entreprise d'ici cinq ans, un quart souhaite cependant s'investir pour un autre employeur dans les deux ans qui viennent. Tel est l'un des enseignements de l'Observatoire des acteurs du travail, étude Ipsos pour le compte de l'Institut Manpower publiée en juin. Le niveau de salaire n'est pas la raison première avec seulement 44 % des suffrages puisqu'il se place en deuxième position. En revanche, c'est un critère très important pour les moins de 35 ans qui citent cette raison à 52 %. Un quart des salariés se dit prêt à quitter leur entreprise pour une augmentation de salaire allant de 11 à 20 %. Les autres causes à ces départs ? La localisation géographique pour 56 % d'entre eux, les conditions de travail (31 %), les possibilités d'évolution de carrière (27 % et 37 % pour les cadres), les avantages sociaux comme les RTT ou la présence d'un comité d'entreprise (14 %), la politique salariale comme les primes ou les possibilités d'augmentation (14 %) et la notoriété et la réputation de l'entreprise (11 %).

Un léger décalage existe entre ces attentes et les avantages mis en avant par les recruteurs pour séduire de nouveaux collaborateurs. Ainsi, de leur côté, les dirigeants insistent sur les conditions de travail au sein de leur entreprise (46 %), la localisation géographique (29 %), le salaire proposé (27 %), la notoriété et la réputation de leur établissement (24 %), les avantages sociaux (10 %) et la politique salariale (9 %).