Mon compte Devenir membre Newsletters

Une heure de travail salarié en 2004 : deux fois plus chère mais deux fois plus productive qu'en 1975

Publié le par

En 2004, dans l'industrie, la construction, le commerce et la finance, une heure de travail salarié coûte 2,2 fois plus cher qu'en 1975. C'est le constat de l'Insee dans une étude publiée aujourd'hui.

En 2004, dans l'industrie, la construction, le commerce et la finance, une heure de travail salarié coûte 2,2 fois plus cher qu'en 1975. C'est le constat de l'Insee dans une étude publiée le 19 novembre. La croissance du coût horaire a été très forte jusqu'au milieu des années 1980 et plus modérée par la suite. Bien sûr, la croissance des salaires explique en partie l'augmentation du coût. Toutefois, la réduction du nombre d'heures travaillées, l'éclosion de l'épargne salariale, la hausse des charges pour les entreprises ainsi que l'augmentation des qualifications de la main-d'œuvre y contribuent également. Au total, cette hausse du coût horaire est compensée par des gains de productivité de même ampleur. Le coût salarial par unité produite baisse donc légèrement sur les trente dernières années.

Plus précisément, entre 1975 et 2004, le coût horaire du travail est passé en métropole de 3,40 à 28,70 euros en euros courants. En euros constants (de 2004), il a crû de 13,10 à 28,70 euros, c'est-à-dire qu'un salarié coûte, en moyenne et en termes réels, 2,2 fois plus en 2004 que 30 ans auparavant. En parallèle, la productivité horaire du travail a été multipliée par 2,3. De ce fait, le coût salarial par unité de valeur ajoutée produite a donc diminué de 5,5 % en 30 ans.