Mon compte Devenir membre Newsletters

Une meilleure utilisation des financements alternatifs par les PME pourrait créer 170 000 nouveaux emplois d'ici à 2020

Publié le par

Une étude de GE Capital montre qu'un recours plus important au financement du poste clients pourrait apporter à l'économie française 2,78 % de croissance supplémentaire.

Si elles recouraient plus largement au financement de leur poste clients, les PME françaises disposeraient de capitaux et de fonds de roulement supplémentaires qui permettraient la création de près de 170 000 nouveaux emplois d'ici à 2020, révèle une étude* économétrique approfondie réalisée à la demande de GE Capital et publiée le 11 octobre. La plus grande souplesse et l’amélioration de la trésorerie apportées par ce type de financement pourraient aussi fournir à l'économie française le stimulant dont elle a tant besoin en améliorant le PIB de 2,78 %, soit 13,48 milliards d'euros par trimestre d'ici au quatrième trimestre 2020.

Dans le détail

Selon les conclusions de l'étude, plus de 112 000 emplois en France sont actuellement tributaires de l’existence de financements du poste clients. Sans cette source de financement, l'économie française se contracterait immédiatement de 3,95 milliards d'euros par trimestre et ce dès le 4e trimestre 2011.
• Actuellement, 0,96 % du PIB français et 112 000 emplois en France sont tributaires du financement du poste clients ;
• L'économie française pourrait croître de 13,48 milliards d'euros supplémentaires d’ici 2020 si 100 000 de ses PME avaient recours au financement de leurs comptes clients (au lieu de 35 000 aujourd’hui) ;
• D’ici à 2020, le secteur manufacturier pourrait à lui seul connaître une croissance supplémentaire de 4,7 milliards d'euros (35 % de la production économique totale potentielle) et 73 000 emplois s’il utilisait davantage le financement du poste clients.

Qu'est-ce que le financement du poste clients

Il y a financement du poste clients (ou des effets à recevoir) quand une créance (en général une facture) sert de base à une opération de crédit. Alors que, dans le cadre d’un prêt bancaire classique, une institution financière proposera à une entreprise de lui prêter de l’argent en fonction de sa solvabilité (en contrepartie du versement d’un intérêt, la banque conservant les actifs du débiteur à titre de garantie dans l’éventualité d’un non-remboursement), le financement du poste clients se distingue par le fait que l’argent n’est pas prêté. En l’occurrence, l'entreprise cède une créance (et donc un actif financier réel et matériel) pour obtenir des capitaux et améliorer sa trésorerie. Il existe plusieurs types de financement du poste clients, mais les plus couramment utilisés sont l'affacturage et l'escompte de factures.

*L’étude se base sur une modélisation économétrique détaillée ainsi que sur des entretiens avec plus de soixante-dix utilisateurs et autres acteurs-clés concernés dans toute l'Europe. Elle examine l'impact économique actuel et futur du financement du poste clients en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie.