Mon compte Devenir membre Newsletters

Plan Me Up, une start-up à suivre selon Facebook

Publié le par

Compétitions sportives, expositions, ventes privées, sorties familiales... Plan Me Up propose gratuitement un service de recommandation d'événements selon ses centres d'intérêt, sa localisation, ses disponibilités et les sorties de ses amis. La start-up se rémunère via la vente d'espaces publicitaires et la mise en avant d'événements. Fondée par Maxime Lamure, rejoint par Marine Tranquard, la société vise les 100 000 visiteurs uniques par mois d'ici à la fin de l'année. Zoom sur Plan Me Up, identifiée par Facebook comme l'une des 15 start-up à suivre en 2012...

Plan Me Up, une start-up à suivre selon Facebook

“Mother fucker”. C’est en parlant du spectacle de l’humoriste Florence Foresti en 2009, que tout a commencé pour Maxime Lamure. Lors d’une soirée entre amis, le jeune père, alors salarié chez Microsoft, évoque son regret de rater régulièrement des spectacles, concerts et de manquer de temps pour suivre l’actualité des sorties parisiennes. C’est là que naît l’idée de créer un service personnalisé de recommandation d’événements et de sorties. La société Plan Me Up voit le jour un an plus tard, en décembre 2010. Le jeune entrepreneur, rejoint entre-temps par Marine Tranquard, lance une première application test pour iPhone en décembre 2011, puis la plateforme, le 28 février 2012.

Son business model

Le principe de Plan Me Up est simple : suggérer à l’internaute des événements en tous genres (expositions, concerts, compétitions sportives, sorties familiales, ventes privées…) selon ses centres d’intérêt, ses disponibilités, sa localisation et l’agenda de ses amis. Le visiteur a le choix entre créer un compte ou consulter, sans profil, l’ensemble du catalogue. Géolocalisation, alertes, agenda, profils personnalisés avec possibilité pour l’internaute de créer des événements privés, applications mobiles… La plateforme développe un large panel de fonctionnalités pour cibler les sorties susceptibles de coller au plus près des attentes de ses utilisateurs. Pour cela, l'internaute peut y développer et animer son propre réseau social en s'abonnant aux agendas et flux des autres utilisateurs ou en les ajoutant comme “amis”. « Nous voulons créer une sorte de boucle virale », explique Maxime Lamure. Dans cette optique, le site propose aussi de créer des passerelles avec différents réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter. La start-up mise sur un modèle “Freemium”. Concrètement, le service est gratuit pour l’internaute. La plateforme se finance via la vente d’espaces publicitaires et la mise en avant d’événements.

Plan Me Up aujourd’hui

Le site revendique pour l’heure une soixantaine de partenaires (Fnac, Digitick, Amiando, EventBrite…). Également disponible en version anglaise et espagnole, il relaie par ailleurs plusieurs événements tenus dans des pays limitrophes. La start-up est, depuis juillet 2012, incubée à Télécom SudParis Entrepreneurs et bénéficie du soutien d’Oséo, de Microsoft France et de Scientipôle. Quelques mois après son lancement officiel, Plan Me Up vient de finaliser une levée de fonds de 100 000 € début octobre. Ce qui lui a permis d’améliorer son service et de consolider son audience. « Le nombre d’utilisateurs augmente en moyenne de 25 % chaque mois. Nous sommes passés d’un taux de returning visitors [visiteurs connus] de l’ordre de 15 % en février dernier à un peu plus de 60 % aujourd’hui avec un taux moyen sur le site de neuf minutes. Ce qui prouve que les utilisateurs restent et reviennent sur la plateforme », constate Maxime Lamure. Lauréate des trophées start-up numérique 2011, l'entreprise a par ailleurs été identifiée par Facebook comme l’une des 15 start-up à suivre en 2012.

Ses projets

D’ici à la fin de l’année, Maxime Lamure vise un objectif : atteindre les 100 000 visiteurs uniques par mois. En attendant, il se concentre sur le développement de nouvelles fonctionnalités et l’amélioration des applications mobiles. Courant novembre, le jeune dirigeant a planifié une campagne de communication d’envergure afin de mieux faire connaître Plan Me Up du grand public. Dès 2013, il espère une nouvelle levée de fonds et prévoit de renforcer son équipe. Avec, en ligne de mire, une autre ambition : s’ouvrir à l’international en commençant par la côte ouest américaine.

Plan Me Up – Carte d’identité
Ville : Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Forme juridique : SAS
Dirigeants : Maxime Lamure, 31 ans, Marine Tranquard, 32 ans
Date de création : décembre 2010
Effectif : 3 personnes
CA 2011 : 80 k€