Mon compte Devenir membre Newsletters

A quand la recherche en système ouvert dans le secteur adapté ?

Publié le par

L'innovation partagée est l'idée selon laquelle une entreprise peut créer de la valeur autant par le biais de collaborations externes que par ses efforts internes. Le concept d'innovation ouverte a émergé en Amérique du Nord il y a une quinzaine d'années. Le monde de l'entreprise découvre ce concept avec bonheur mais aussi circonspection.

Les entreprises pratiquant l’innovation ouverte ont tendance à connaître une innovation plus performante.

C’est le constat effectué dans certains pays, comme aux Etats-Unis, plutôt culturellement adapté à ce type d’échanges. Le débat enfin ouvert sur le sujet de la compétitivité en France, grâce au rapport Gallois, libère la parole des entrepreneurs mais surtout de nos pme, en mal de moyens dédiés à l’innovation. Nous avons tous vécu dans l’entreprise une méfiance prononcée vis-à-vis de la "concurrence". Chacun travaillait dans son coin et les vaches étaient bien gardées. On craignait de partager ses connaissances.

Les pme françaises font partie d’un large écosystème et travaillent bien souvent sur un tas de sujets pouvant être réfléchis en communs.

Bienheureuse coopération qui permet de se compléter, avec, en bout de course, la montée en compétence de ses salariés et la création d’emplois. Et c’est par le biais d’une nouvelle génération d’entrepreneurs, en passe de chambouler nos méthodes de travail limitées et notre vision de l’innovation que l’on s’aperçoit que les effets de progrès partagés sont insoupçonnables, qu’ils dynamisent les actions et constituent de vrais leviers économiques.
Innovation dans le domaine de la recherche technique mais combien fondamentale est l’innovation collaborative dans l’organisation globale de l’entreprise et sa capacité à se transformer.

La recherche en système ouvert rassemble universitaires, chercheurs, acteurs publics, pme et grands groupes …

Les acheteurs ne sont pas en reste dans cette réflexion ; chaque numéro de Décision Achats nous crie leur dynamisme et leur soif d’aller de l’avant, de travailler ensemble et de partager, de manière transverse, leurs idées et questionnements. Ils veulent bousculer les murs de leur fonction.

Quand le secteur protégé et adapté décidera-t-il de s’organiser en vecteur exemplaire ?

Il y parvient plutôt bien dans son rôle et son organisation sociale, mais combien d’Entreprises Adaptées ou d’ESAT rament-ils dans leur coin pour développer leurs recherches et leurs projets de développement ? C’est peut-être l’émergence de l’éco-socio-conception qui permettra au secteur de développer ces recherches en système ouvert.  Présentée comme une solution pour prendre en compte l'ensemble des aspects du développement durable en conception, cette notion vise non seulement à réduire les dommages sociaux et environnementaux sur l'ensemble du cycle de vie du produit et à créer des externalités positives (sources : colloque « éco conception 2012 » de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de St-Etienne).

Bien que certaines initiatives entre ESAT et EA d’un même territoire, ou de certaines filières soient énergiques, nous sommes encore loin d’une innovation partagée spontanée et récurrente. Il serait bien dommage, pour tous, de rater ce virage.

Les entreprises "ordinaires" seront les locomotives

Aujourd'hui, certaines entreprises, comme ERDF par la voix de Catherine Cros, Air France, qui joue un rôle moteur dans le développement du Secteur Adapté, par le biais de Gérard Roussel, l’agence Namaska et sa directrice, Anne-Christine Poirot … et bien d'autres, réfléchissent, de leur côté, à leur rôle dynamisant dans le développement de l’innovation collaborative avec le secteur protégé et adapté .

Leurs recherches, leurs interventions et leur détermination pourraient permettre rapidement aux EA et ESAT de s’installer durablement dans cette innovation collaborative, tant espérée pour le secteur.