Mon compte Devenir membre Newsletters

Les outils pour donner le cap

Publié le par

Dans une entreprise comme dans d'autres structures professionnelles, il est primordial, pour être performant de donner le cap aux collaborateurs. Mais de quoi parle-t-on lorsque l'on évoque le cap ?

Dans une entreprise comme dans d’autres structures professionnelles, il est primordial, pour être performant de donner le cap aux collaborateurs. Mais de quoi parle-t-on lorsque l’on évoque le cap ?

Tout d’abord de la mission qui correspond à la raison d’être de l’entreprise. Sans une mission clairement définie l’entreprise, ses collaborateurs auront du mal à trouver un sens à leur contribution individuelle. L’évolution des métiers conduit parfois à une difficulté à définir les missions et pourtant sans ce repère, difficile de définir qui on est ! La mission revient d’ailleurs souvent dans une entreprise à la définition de son métier.

Autrefois, c’était plus facile car les métiers étaient bien compris et connus. Aujourd’hui, quand une entreprise fait du « mass marketing » ou du « marketing terrain », si on n’est pas du métier, on a du mal à comprendre de quoi il s’agit. Or il est important de traduire très simplement la mission de l’entreprise pour permettre aussi aux collaborateurs d’en parler autour d’eux et d’en être fier !

Tout collaborateur devrait pouvoir expliquer simplement à un enfant de 10 ans la mission de son entreprise de façon compréhensible. Alors le premier outil pour donner le cap, c’est la définition de la mission de l’entreprise.

Un dirigeant doit être porteur d'une vision claire

Ensuite, un dirigeant a tout intérêt à clarifier sa vision, c’est à dire de quoi il rêve pour son entreprise. Cette vision est intemporelle, elle doit correspondre à un idéal que le dirigeant porte et incarne. Les grands entrepreneurs ont toujours été porteurs d’une vision : Bill Gates, « Une maison, un ordinateur », Walt Disney, « Chaque adulte redevient un enfant … » C’est en se dotant d’un rêve puissant que l’entreprise peut aller loin. Plus le rêve sera beau plus son attraction sera grande, comme l’attraction de la lune dont Kennedy disait avec la même vision : « Un jour un homme marchera sur la lune ! ».

Vient le temps du temporel, du pragmatisme, et l’entreprise a tout intérêt à se mobiliser autour d’un projet. Là, il est important que le dirigeant partage la construction de son projet avec ses équipes. Plus le projet sera partagé, plus les cadres dirigeants se l’approprieront et s’y impliqueront. La construction d’un projet implique de se focaliser sur quelques chiffres clés, des chiffres objectifs qui seront datés et couvriront les domaines clés d’activité de l’entreprise. 4 Chiffres clés sont nécessaires, pas plus car sinon, on aboutit à des usines à gaz dans lesquelles personne ne s’y retrouve !

A l’appui de ces chiffres clés, l’idée est de retrouver les fondamentaux du métier de l’entreprise. Plus l’entreprise se concentrera sur ses fondamentaux moins elle se dispersera. L’énergie a besoin d’être canalisée et concentrée pour toucher efficacement les cibles clés.

Un projet déclinable en plan d'action

Enfin le projet doit pouvoir se décliner en plan d’action pour qu’au sein de chacune des équipes, chacun puisse contribuer au projet. Là encore, le mode participatif garantira l’adhésion : Chaque équipe doit construire son plan d’action en soutien au projet. Ce n’est que de cette façon que chacun pourra trouver du sens à sa contribution individuelle, en se situant par rapport au projet d’ensemble. Le plan d’action n’a d’efficacité que s’il permet de mesurer le progrès vers les 4 chiffres clés, vers la vision, en cohérence avec la mission de l’entreprise.

Cette mesure du progrès n’est possible que grâce à des indicateurs : En vertu de l’adage « Ce qui se mesure se réalise, ce qui ne se mesure pas ne se réalise pas. », les indicateurs permettront tout au long de l’avancement de la mise en œuvre du plan d’action de s’assurer des progrès et d’ajuster le cas échéant les actions prévues au plan. Cela supposera que dans chaque équipe, le suivi de l’avancement du plan d’action se base sur ces indicateurs et permette de réajuster en permanence les actions.

Du rêve, nous passons ainsi à la réalité, pragmatique concrète et mobilisatrice. Le cap est ainsi donné pour permettre à chacun de s’impliquer à son niveau comme contributeur à la mission, à la vision et au projet d’entreprise.