Mon compte Devenir membre Newsletters

Deexies : la marque de préservatifs qui transmet le virus de la solidarité

Publié le par

Pour Jérémy Carini, à la tête de la marque de préservatifs Deexies, l'entrepreneuriat n'est pas qu'une source de revenus. C'est aussi une affaire de cœur. Pour chaque préservatif vendu, le jeune entrepreneur s'engage à en donner un à une ONG. Misant sur ce positionnement éthique, la marque a, depuis février 2012, écoulé 10 000 articles. Cet hiver, elle compte bien vous convaincre de sortir couverts… et solidaires !

Deexies : la marque de préservatifs qui transmet le virus de la solidarité

Jérémy Carini mise beaucoup sur ce 1er décembre 2012. La Journée mondiale du sida constitue, en effet, un temps fort pour sa start-up, Deexies, qui commercialise des préservatifs solidaires. Du 26 au 30 novembre, cet ancien commercial de 25 ans a ainsi monté une opération de communication d’envergure avec la matinale de Fun Radio. Sous la forme d’un jeu concours, il va distribuer des lots de préservatifs Deexies aux auditeurs de la station. « Avec cinq millions de fidèles chaque matin, j’espère bien créer le buzz autour de ma marque », avance Jérémy Carini.

Son business model

Difficile en effet de faire sa place dans un marché quasi-monopolisé par deux multinationales. Pour se démarquer, le jeune homme a développé un modèle économique original. Son credo : le “buy one, give one”, un concept éthique et responsable importé des États-Unis. Pour chaque préservatif vendu, Deexies s’engage à en donner un gratuitement à une association partenaire. Son slogan, “Un pour le sexe, un pour le cœur”, traduit bien la philosophie de la jeune marque. Pour son fondateur, ce positionnement représente une manière d’impliquer le consommateur différemment en donnant une autre dimension à son acte d’achat. « Acheter un préservatif est, encore aujourd’hui, considéré comme un acte gênant pour la plupart des gens, constate Jérémy. Avec Deexies, je veux changer la donne et faire que les personnes qui nous choisissent en soient fières. » Dans cette même logique de différenciation, il a également repensé le conditionnement de ses préservatifs. Ses boîtes de 10, vendues 8,90 euros, se présentent sous la forme de petits pochons discrets en coton colorés.

Deexies aujourd’hui

Jérémy a créé son entreprise individuelle en septembre 2012, après avoir été hébergé pendant sept mois par la couveuse d'entreprise Paris Est Astrolabe Conseil pour tester le marché. Depuis février dernier, il a vendu environ 10 000 préservatifs commercialisés sur son site marchand et à travers un réseau d’une vingtaine de concept stores et de sites internet, proches de l’univers de Deexies. L’entrepreneur en a pour l’heure redistribué près de 7 500 à des associations. Courant décembre, le prochain don de 2 000 préservatifs sera destiné aux étudiants en précarité soutenus par le Secours populaire.


Jérémy Carini, fondateur de Deexies.

Ses projets

D’ici à fin 2013, Jérémy Carini se fixe comme objectif d’écouler 100 000 préservatifs et vise un chiffre d’affaires de 90 k€. Il souhaite, par ailleurs, nouer de nouveaux partenariats avec des associations. « Je me donne encore trois ans pour faire grandir l’entreprise. Quoi qu’il advienne, je n’ai aucun regret. Je n’ai jamais autant appris qu’en montant ma boîte. » Pour atteindre ses objectifs, le jeune homme se concentre actuellement sur la promotion de son site internet, via les médias et les réseaux sociaux. Du 26 novembre au 31 décembre, Deexies va notamment participer au marché de Noël 2.0 sur la plateforme le-collectif-de-noel.fr, aux côtés d’une quarantaine de start-up françaises. Une idée cadeau originale qui lie l’utile à l’agréable.

Deexies – Carte d’identité
Ville : Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne)
Forme juridique : Entreprise individuelle
Dirigeant : Jérémy Carini, 25 ans
Date de création : Septembre 2012
CA prévisionnel 2013 : 90 k€