Mon compte Devenir membre Newsletters

DiscMuseum.com, le disquaire 2.0

Publié le par

Au-delà de l'écoute et du téléchargement, le site permet de découvrir et d'appréhender l'univers de la musique. Présentation de cette petite affaire fondée par Eric Lipmann, un mélomane de 74 ans qui entend démocratiser les classiques du lyrique, du jazz et du rock.

DiscMuseum.com, le disquaire 2.0

 Eric Lipmann, un passionné de musique, a lancé DiscMuseum.com, un espace détonnant dont le concept est à mille lieues des sites marchands qui trustent le marché de l'écoute et du téléchargement de musique. "Mon ambition est de recréer l'ambiance des petites boutiques aujourd'hui disparues, celles où un disquaire passionné et passionnant conseillait un public, pas forcément averti, pour lui faire découvrir des pépites", explique-t-il.
Ce septuagénaire, ancien producteur et animateur radio et télé dont les connaissances musicales sont encyclopédiques, a fondé en 2010 Musikazoo, une société spécialisée au début dans la création d'albums classiques vendus sur le web par le distributeur Believe. Parallèlement, il a lancé DiscMuseum.com. Deux ans auront été nécessaires pour proposer un site parfaitement opérationnel que le président développe commercialement depuis quelques mois maintenant.

Son business model

Le site met à la disposition de ses membres un millier d'albums classiques, rock, jazz et des opéras. Les outils de recherche permettent de mener une sélection par oeuvre, par auteur, par mot-clé, par thématique ou encore par célébrité d'un morceau. Les internautes choisissent de s'abonner pour l'écoute uniquement (20€ par an) ou pour l'écoute couplée au téléchargement (50€ par an). Le tout à volonté. Dans une optique de découverte de la musique pour le plus grand nombre, Eric Lipmann fait profiter à ses adhérents de données accumulées tout au long de son existence : biographies, citations, commentaires, quizz, livrets d'opéra traduits, tout ce qui semble nécessaire à une meilleur appréhension. Sa cible ? "Idéalement tout un chacun même si l'essentiel des amateurs demeurent des quinquagénaires dotés d'un certain bagage intellectuel", concède le fondateur. 

DiscMuseum aujourd'hui

2000 internautes ont déboursé quelques dizaines d'euros pour devenir membres. Et 22 000 autres se sont inscrits sur le site et ont obtenu trois jours d'essai gratuit. Le chef d'entreprise travaille actuellement à les transformer en clients via des relances hebdomadaires par mail. Il essaie également de booster sa notoriété à travers des publications dans la presse. C'est la mission de l'agence de communication recrutée depuis peu. 

Ses projets

Convaincu du potentiel du site à l'international, Eric Lipmann va faire traduit le contenu en anglais et en allemand dans les semaines qui viennent avant de rencontrer de potentiels partenaires étrangers. Mais son plus gros projet se situe en Asie, plus précisément au Japon, en Corée et en Chine où le classique a le vent en poupe. Cet été, il part dans ce cadre rencontrer des entrepreneurs intéressés pour s'associer avec lui. En attendant, il va lancer au printemps des "appli" smartphone à partir de sa rubrique "Opéra".

Carte d'identité - DiscMuseum (Musikazoo)

- Activité: Site d’information, d’écoute et de téléchargement de musique
- Ville : Freneuse (Yvelines)
- Forme juridique : SAS
- Dirigeant : Eric Lipmann, 74 ans
- Date de création : avril 2010
- CA 2012 : 50 k€
- CA 2013 (prévisionnel) : 150-200 k€