Mon compte Devenir membre Newsletters

FlightAdventures veut faire décoller amateurs d'aviation et salariés stressés

Publié le par

Proposer, en plein cœur de l'aéroport de Strasbourg, un centre de simulation aéronautique grand public, fidèle reconstitution du cockpit d'un Boeing 777. C'est peu ou prou ce que propose FlightAdventures, une nouvelle start-up qui cible aussi bien les passionnés d'aviation que ceux qui veulent vaincre leur peur en avion. Pour se démarquer de ses concurrents, l'entreprise va même plus loin en lançant une offre de team building dédiée aux sociétés soucieuses de renforcer la cohésion d'équipe.

FlightAdventures veut faire décoller amateurs d'aviation et salariés stressés

Par Charles Cohen.

Mettre fin à 15 ans de carrière en tant que technico-commercial pour s’adonner à sa plus grande passion : le vol. Tel est le pari un peu fou relevé par Gilles Grégoire en lançant FlightAdventures, un centre de simulation aéronautique pour le grand public.

« L’idée n’était pas de créer une école professionnelle de pilotage, un travail particulièrement lourd à gérer surtout en France, mais bien d’offrir aux amateurs lambda d’aviation un accès libre à un simulateur de vol », explique l’entrepreneur, en rappelant que ce concept est importé de Vancouver, au Canada, où un centre grand public avait déjà ouvert ses portes en 2008. Si la France a longtemps été dépourvue de tels centres grand public, contrairement à l’Allemagne ou le Royaume-Uni, le marché a commencé à se développer dans l’Hexagone à la fin des années 2000.

« Toutefois, les simulateurs grand public existants n’étaient pas professionnels. Il s’agissait surtout d’outils en kit qui se montent soi-même », raconte Gilles Grégoire en s’appuyant sur les résultats de l’étude de marché qu’il a menée courant 2010. Aussi, l’entrepreneur souhaite aller plus loin en acquérant une fidèle reconstitution du cockpit d’un Boeing 777 l’un des plus gros biréacteur au monde ! « Résultat : aujourd’hui, nous sommes le seul centre du genre en Europe », confie fièrement ce dernier.

Son business model

En acquérant la licence d’exploitation FlightAdventures dès fin 2011 pour une ouverture fin mai dernier du centre à l'aéroport international de Strasbourg, Gilles Grégoire ne cache alors pas ses ambitions : monter un vrai business qui dépasse le strict cadre du hobby pour les CSP +. Et ce, en visant pas moins de trois marchés : le grand public, les entreprises et les pilotes d’avion. « Certes, FlightAdventures s’adresse, en priorité, à un public de particuliers amateurs de sensations fortes. Sur réservation, seuls ou à deux, mais toujours accompagnés d’un pilote professionnel, ils peuvent s’envoler pour un voyage d’une à trois heures aux conditions de vol ultra-réalistes, rappelle le dirigeant, mais nous voulons aussi nous démarquer des autres simulateurs en visant un autre public : celui des entreprises désireuses de renforcer la cohésion d’équipe ou la gestion de crise au travers une formation “incentive” originale. » Sans oublier un dernier marché cher à la start-up : celui des pilotes professionnels souhaitant s’exercer à des situations complexes ou à la préparation de concours ou entretiens.

FlightAdventures aujourd’hui

Si l’offre team building pour les entreprises est déjà proposée aujourd’hui (FlightAdventures a déjà été contacté pour l’organisation d’un séminaire concentré sur un jour pour un coût de 49 euros par personne sur devis), la start-up va plus loin en surfant également sur le créneau des formations antistress, aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. « Ces formations encadrées par des pilotes très tournés vers l’humain, pourront bientôt bénéficier du Dif », se réjouit Gilles Grégoire, puisque l’entreprise va très prochainement recevoir l’agrément organisme de formation. Signe du succès remporté par un tel business, la start-up réalise d’ores et déjà pas moins de deux formations antistress (d’une journée) par mois (429 euros par personne pour la journée).

Ses projets

À court terme, la start-up souhaite exploiter davantage le filon B to B. « Nous voulons nous faire connaître davantage des entreprises, en déployant des actions marketing tous azimuts. Pour se faire, l’embauche de ressources en interne est dans les tuyaux. » Plus encore, Gilles Grégoire envisage de faire à terme de la start-up un réseau de franchise dans toute l'Europe. «  Nous avons reçu pas moins de 20 sollicitations. Mais seul un dossier s’avère pour l’instant réaliste. » Affaire à suivre…

Repères - FlightAdventures
Activité : centre de simulation aéronautique
Ville : Strasbourg (Bas-Rhin)
Forme juridique : SA
Fondateur : Gilles Grégoire
Année de création : décembre 2011
Effectif : 1 personne