Mon compte Devenir membre Newsletters

Parkadom investit le créneau de la location de parkings entre particuliers

Publié le par

En lançant Parkadom, site collaboratif de location de places de parking entre particuliers, Alexandre Poisson et Benjamin Pozzi comptent bien mettre un coup de frein à la galère quotidienne du stationnement dans les grandes agglomérations. Quatre mois après son ouverture, la plateforme revendique plus de 700 inscrits.

Parkadom investit le créneau de la location de parkings entre particuliers

Si Alexandre Poisson a créé Parkadom, plateforme collaborative de location de parking entre particuliers, c’est pour résoudre un problème majeur : se garer à Paris et en proche banlieue.

« Aujourd’hui, lorsque vous vous rendez sur Paris, vous devez anticiper non seulement le trafic sur la route mais aussi le temps que vous allez mettre à trouver une place, et éventuellement inclure en plus la durée de marche pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Si bien qu’un automobiliste sur trois est la recherche d’une place. C’est un véritable casse-tête ! », témoigne Alexandre, président de la start-up.

Une situation qui risque encore de s’empirer dans les années à venir avec la diminution constante des places de parking publiques sur la capitale. Rien que ces dix dernières années, elles auraient ainsi diminué de 15%.


Les fondateurs Benjamin Pozzi et Alexandre Poisson.

Après quelques recherches, un autre constat s’impose pour le jeune entrepreneur, aujourd’hui âgé de 26 ans : sur les 815 000 emplacements de la capitale (parcs publics, voirie, places privées et garages commerciaux), 500 000 sont des places privées détenues par des particuliers. Soit près de 60 % du total.

C’est après une énième mésaventure conduisant son véhicule jusqu’à la case fourrière, que le jeune entrepreneur se décide, aux côtés de Benjamin Pozzi, un ancien camarade d’école de commerce, à fonder Parkadom en août 2012, lancé officiellement le 23 octobre dernier.

Son business model

Parkadom (AB2P)

Activité
Location de parkings entre particuliers
Ville
Paris (XVIe arr.)
Forme juridique
SAS
Dirigeants
Alexandre Poisson, 26 ans, Benjamin Pozzi, 25 ans
Date de création
août 2012

Concrètement, le site propose aux propriétaires de places de parking de lister gratuitement sur le site leurs places disponibles à la location en temps réel et sur tout le territoire français. Ils renseignent un certain nombre de caractéristiques (localisation, taille, moyens d’accès, tarifs, gardiennage…).

Cette liste est librement accessible aux conducteurs intéressés. Le paiement de la location se fait directement sur la plateforme via un mode de paiement sécurisé. Parkadom prélève une commission de 20% TTC sur chaque transaction.

Les tarifs de location sont librement fixés par les propriétaires. L’équipe suggère néanmoins des recommandations en fonction du lieu et du type de place.

Parkadom aujourd’hui

Quatre mois après son ouverture, le site revendique 220 parkings recensés et environ 500 conducteurs inscrits dont 85% à Paris et en proche banlieue. « Nous avons enregistré une trentaine de location pour le moment ce qui est assez encourageant », annonce Alexandre Poisson.

Malgré sa courte existence, la start-up a déjà été plusieurs fois distinguée. En février, elle vient de remporter le prix d’excellence du concours du Petit Poucet. Elle est par ailleurs arrivée finaliste du grand prix Médicis du salon des micro-entreprises 2012 où six dossiers sur 318 ont été sélectionnés.

Ses projets

Alexandre Poisson et Benjamin Pozzi se donnent désormais comme principal objectif de monter en puissance en priorité sur la région parisienne. Ils souhaitent, d’ici à la fin de l’année, recenser au moins 1 000 emplacements privés. « Nous aimerions qu’à terme, tout automobiliste inscrit sur notre site puisse trouver une place dans un rayon de 500 mètres autour de sa destination sur Paris », précise Alexandre Poisson.

Ils vont pour se faire déployer dans les mois prochains une communication terrain d’envergure via notamment des opérations de street marketing, de sponsoring… À moyen terme, les deux entrepreneurs veulent renforcer leur présence dans d’autres grandes villes françaises et européennes dès 2014. Pour ne pas caler en cours de route, ils n’excluent pas de réaliser un premier tour de table prochainement.