Mon compte Devenir membre Newsletters

[Témoignage] Il prouve que le mécénat n'est pas réservé aux grands groupes

Publié le par

La PME Linagora, spécialisée dans le développement de logiciels libres, a fait du mécénat de compétences l'un de ses fers de lance. Pour son dirigeant, Alexandre Zapolsky, il s'agit d'affirmer un engagement citoyen et de valoriser son expertise tout en fédérant ses équipes.

[Témoignage] Il prouve que le mécénat n'est pas réservé aux grands groupes

© Alexandre Zapolsky, président de Linagora.

Alexandre Zapolsky l’affirme, s’il s’est investit dans le mécénat de compétences auprès d’associations, ce n’est ni pour l’appât du gain, ni pour la recherche de notoriété. Pour le président de Linagora, PME de 120 collaborateurs spécialisée dans le développement et l’édition de logiciels libres, ces opérations représente certes « un formidable moyen de démontrer son expertise métier, mais cela ne me ramène pas un client ».

C’est avant tout « pour affirmer un engagement citoyen fort » que le dirigeant a décidé d’y consacrer du temps et des moyens.

Dernière mission en date, le développement de la plateforme We Fight Censorship mise en ligne le 27 novembre 2012 par l’association Reporters sans frontières (RSF). Cet  "abri virtuel" permet aux internautes du monde entier de déposer de manière sécurisé et anonyme des contenus et images censurés ou susceptibles de l’être.

"Comme un client lambda"

La conception du site a ainsi été déléguée à des collaborateurs de Linagora. « Une mission traitée de la même manière que pour un client lambda », assure le dirigeant. L’entreprise s’est par ailleurs engagée à assurer gratuitement sa maintenance pendant trois ans.

« Nous accompagnons RSF depuis un certain nombre d’années déjà. Aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, nous avions notamment protégé leur site internet de multiples attaques pendant leur campagne de communication très critique à l’égard du régime chinois », rappelle Alexandre Zapolsky.

Des salariés plus motivés

Outre RSF, Linagora travaille actuellement sur un autre projet de mécénat avec la Fondation des Casques rouges, facilitateur de l’action humanitaire d’urgence notamment dans le cadre de catastrophes naturelles. Il accompagne également certaines écoles d'ingénieurs dans le développement de leurs sites internet.

S’il ne communique pas sur ses actions de mécénat en interne, le dirigeant reconnaît que participer à ces missions galvanise ses équipes « qui ont le sentiment de travailler pour une cause juste ».

Le président de Linagora a une conviction : « pas besoin d’être un grand groupe pour s’investir dans le mécénat ». Et il n’a pas tort. Sur les quelque 40 000 entreprises mécènes recensées en 2012 selon l’étude Admical (association pour le développement du mécénat industriel et commercial)-CSA*, 93 % sont des PME, soit une hausse de plus de 8 points par rapport à 2010. Elles seraient même plus généreuses que les grandes entreprises.

*Étude réalisée du 15 février au 2 mars 2012, auprès d’un échantillon représentatif de 734 entreprises.

Pour plus d'informations sur le mécénat :

- Lisez notre article "Et si vous deveniez une entreprise mécène?"
- Fiche pratique sur le Mécénat et les dons du site Service-public.fr