En ce moment En ce moment

CroissancePlus tacle François Hollande sur ses projets fiscaux

Publié par le | Mis à jour le

Le candidat socialiste à l'élection présidentielle François Hollande souhaite créer une tranche supplémentaire de l'impôt sur le revenu, taxant à 75 % les revenus annuels supérieurs à un million d'euros par foyer fiscal. Un mauvais signal adressé aux chefs d'entreprise selon CroissancePlus.

  • Imprimer

CroissancePlus a décidé d’interpeller le candidat à l’élection présidentielle François Hollande à la suite de sa proposition de créer une tranche d'imposition à 75 % pour les revenus au-delà d'un million d'euros par an. Le 2 mars, lui a ainsi été envoyée une lettre dans laquelle les 350 entrepreneurs de CroissancePlus l’alertent “sur ce signal négatif qu’il envoie aux chefs d’entreprise”. Morceaux choisis :

“Les modalités de cette mesure ne nous paraissent pas très claires, et, telle que vous l'énoncez, elle paraît surtout concerner les artistes, les sportifs et les entrepreneurs.”

“Si la volonté toujours plus affirmée de sanctionner fiscalement les “patrons aux rémunérations indécentes” vous appartient, nous souhaitons attirer votre attention sur les faux-semblant, illusions et méprises que votre initiative trahit.”

“Chez CroissancePlus, les chefs d'entreprise […] détiennent tout ou partie du capital de leur entreprise, mais les revenus de ce capital sont la rémunération de leur initiative. [...] En développant leurs entreprises, donc en recrutant des salariés, les entrepreneurs créent une valeur utile à toute la société et génèrent la croissance dont la France a tant besoin. Si les fruits de celle-ci sont partagés entre l'ensemble des parties prenantes d'une entreprise, les créateurs en bénéficient davantage. C'est normalement juste car ils ont pris l'initiative de créer l'entreprise. C'est financièrement légitime puisqu'ils bénéficient à la fois des fruits de leur investissement et de ceux de leur prise de risque.”

CroissancePlus prône, en conclusion, “une fiscalité incitative et pérenne plutôt que confiscatoire”.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Optimiser les chantiers de construction, les rendre plus sûrs, plus efficients. C'est l'ambition de ces start-up, invitées mardi 26 juin 2018 [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Aujourd'hui président d'Inventhys, PME spécialisée dans la conception d'objets connectés, Richard Phan a auparavant connu une liquidation judiciaire. [...]