Mon compte Devenir membre Newsletters

France Biotech propose de drainer l'épargne de l'assurance-vie vers les PME innovantes

Publié le par

Orienter 3 % des montants investis par les épargnants français dans les assurances-vie pour financer des PME innovantes : c'est l'une des 35 propositions que France Biotech, association des entreprises de biotechnologies, veut soumettre aux candidats à la présidentielle.

Décidément, les PME innovantes comptent bien s'inviter à la présidentielle 2012 ! Les candidats à l'élection semblent d'ores et déjà convaincus qu'elles seront le levier qui permettra à la France de retrouver la croissance.

De leur côté, lobbys, organisations patronales et associations représentants les PME présentent tour à tour leurs propositions à l'intention des candidats pour favoriser le développement des PME innovantes. Après le Centre des Jeunes dirigeants, le Medef ou encore le Comité Richelieu, c'est au tour de France Biotech, l'association des entreprises de biotechnologies, de proposer 35 mesures.

Parmi ses mesures phares, l'association propose notamment :

  • De mettre en place un mécanisme permettant de drainer 3% de l'épargne collectée sur les fonds d'assurance-vie vers des fonds d'investissement spécialisés dans les entreprises bénéficiant du statut de Jeune entreprise innovante (JEI), délivré par Oséo. Cela représenterait 4 à 5 milliards d'euros pour les PME innovantes, selon France Biotech. L'association rappelle que les fonds d'assurance-vie s'étaient déjà engagés en 2004 pour une réorientation de 1% de leur fonds vers les PME innovantes, mais "force est de constater que cet engagement n'a pour l'instant pas été respecté ce qui n'est pas acceptable", regrette l'association.
  • De renforcer le statut de JEI en étendant la durée du statut à 12 ans, en rendant obligatoire les exemptions de charges locales par les collectivités territoriales pour les entreprises bénéficiant de ce statut et en accordant un régime dérogatoire pour la mise en place de CDD sur une période plus longue que celle actuelle.