Mon compte Devenir membre Newsletters

La CGPME distribue les bons et les mauvais points au gouvernement

Publié le par

Le syndicat patronal souligne l'efficacité de certains dispositifs sur l'emploi et la compétitivité des entreprises et émet des propositions.

Le Crédit impôt recherche (CIR) et la possibilité d'investir une partie de l'Impôt sur la fortune (ISF) dans les PME ont "démontré leurs effets positifs sur l'économie française", selon la CGPME qui publie un communiqué daté du 27 août. Elle ajoute que “le taux réduit de TVA dans le bâtiment est plus que jamais indispensable lorsqu'on connaît l'effet d'entraînement de ce secteur sur l'ensemble de l'activité”.

Pour l'organisation, la remise en cause de dispositifs favorables à l'emploi serait "un bien mauvais calcul". "Inciter à employer des salariés à domicile revient à investir sur le développement des services", précise-t-elle. À cet égard, la CGPME note que les allégements de charges soit généraux, soit ciblés (comme l'était "le regretté" dispositif zéro charge dans les TPE) doivent "impérativement être conservés, sous peine de briser la fragile reprise de l'emploi".

Enfin, le syndicat patronal pense qu'il convient "d'installer les mesures telles que le taux réduit de TVA dans l'hôtellerie-restauration dans la durée". Elle explique: "les PME, prêtes à accepter des efforts à condition qu'ils soient équitablement partagés, ont besoin de visibilité sur les mesures fiscales et sociales qui leurs sont applicables."