En ce moment En ce moment

Le MoovJee essaime au Québec

Publié par le - mis à jour à

Le Mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs (MoovJee) et la Fondation de l'entrepreneurship veulent créer un mouvement franco-québécois d'accompagnement des jeunes entrepreneurs.

  • Imprimer

Le MoovJee devient Québécois ! Le mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs et la Fondation de l’entrepreneurship ont signé début juin 2012 un partenariat, dans le cadre de la Rencontre internationale de la francophonie économique (Rifé). La Fondation déploiera une adaptation québécoise du mouvement, en étroite collaboration avec l’équipe française. « De la parole au geste concret, voilà comment je qualifierais ce partenariat stratégique avec la Fondation de l’entrepreneurship, a déclaré Dominique Restino, fondateur et président du MoovJee. Il est l’expression d’une collaboration déjà fructueuse entre nos deux organisations et le tremplin vers un mouvement entrepreneurial francophone que désormais nous pouvons qualifier d’international. »

La Fondation souhaite ainsi étendre la portée de sa mission en développant une offre destinée aux jeunes entrepreneurs au sortir de leur formation et en prédémarrage ou démarrage d’entreprise (création et reprise). En lançant une version québécoise du MoovJee, en s’appuyant sur l’expérience et le savoir-faire auprès des jeunes de l’association française, la Fondation mettra notamment à profit son Réseau M, mentorat pour entrepreneurs, afin d’accompagner les jeunes dans le savoir-être entrepreneur ainsi que son vaste réseau de partenaires afin de déployer les autres pans du programme.

La relation France-Québec

En complémentarité avec les initiatives existantes en entrepreneuriat jeunesse au Québec, la Fondation et le MoovJee souhaitent également favoriser le maillage franco-québécois des jeunes entrepreneurs et ainsi enrichir leur parcours dans un axe de développement international. « Stimuler la culture entrepreneuriale, c’est non seulement s’assurer d’une "récolte d’entrepreneurs" plus grande, mais aussi plus forte, a déclaré Alain Aubut, président-directeur général de la Fondation de l’entrepreneurship. Et c’est ce que la Fondation souhaite faire en créant un MoovJee québécois, favorisant particulièrement l’accompagnement des jeunes finissants dans leurs premiers pas à titre d’entrepreneurs. » De concert avec l’équipe française, la Fondation entreprendra au cours des prochains mois la mise en œuvre du projet, où elle compte bien sûr établir un plan d’action avec son Réseau M, mais aussi interpeller et mobiliser son réseau constitué des chefs de file de l’entrepreneuriat québécois.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

[Tribune] 3 clés pour rebondir après un échec
Création d'entreprise
[Tribune] 3 clés pour rebondir après un échec

[Tribune] 3 clés pour rebondir après un échec

Par Amélie Moynot

Expérience, pragmatisme, action. Voilà les principes qui guident Isabelle Saladin, fondatrice du réseau pour dirigeants I&S Adviser et présidente [...]

ChangeNow, un sommet pour un avenir durable
Création d'entreprise
ChangeNow, un sommet pour un avenir durable

ChangeNow, un sommet pour un avenir durable

Par Amélie Moynot

Prévu les 28 et 29 septembre à Station F à Paris, le sommet ChangeNow vise à mettre en lumière des innovations à impact positif sur la société [...]