Mon compte Devenir membre Newsletters

Les entrepreneurs, des piliers de l'économie tricolore, mais pas assez soutenus selon les Français

Publié le par

Les Français ont une bonne image des entrepreneurs, reconnus comme moteurs de l'économie tricolore, c'est que révèle un sondage OpinionWay pour Amundi, acteur de l'asset management. Mais, la culture d'entrepreneur et la prise de risque en général sont insuffisamment encouragées, estiment-ils.

D'aucuns s'imaginaient que la fronde des Pigeons et autres mouvements patronaux de ces dernières semaines écorneraient un peu plus l'image des chefs d'entreprise... Que nenni ! 95 % des Français interrogés* soulignent que l’économie française a besoin des entrepreneurs. Mais ils ne sont que 21 % à avoir le sentiment que l’on crée en France un environnement qui leur est favorable. C'est ce qui ressort du sondage OpinionWay pour Amundi, acteur de l’asset management, réalisé à l’occasion de la 5e édition des Journées de l’entrepreneur.

95 % des sondés leur reconnaissent un rôle important dans la création d’emploi. Les PME (moins de 500 salariés) sont considérées comme les plus gros pourvoyeurs d'emploi à l'avenir par près de sept interrogés sur dix. Suivent les grandes entreprises, très largement décrochées, avec 20 %, puis les entreprises de 500 à 5 000 salariés, avec 19 %, et la fonction publique avec 11 %.

Les entrepreneurs sont également importants pour faire vivre et animer les régions (93 %), relancer la croissance (93 %), permettre aux jeunes de progresser dans la société (92 %) et créer de la richesse et favoriser la redistribution (91 %).

92 % des sondés souhaiteraient que les enfants et les adolescents apprennent à l’école ce qu’est un entrepreneur, ils ne sont que 12 % à avoir l’impression que c’est le cas aujourd'hui. 16 % des Français partagent l’idée que la culture d'entreprendre et la prise de risque en général sont suffisamment encouragées en France. Et pourtant, ils sont 35 % à se dire prêts ou tentés par l'entrepreneuriat. Une voie également pour leurs enfants ? Pourquoi pas, l'entrepreneuriat arrive presque à l’égalité (24 %) avec le salariat dans une entreprise privée (25 %) et dans le secteur public (25 %).

79 % des répondants partagent l’idée que l’épargne des Français devrait davantage être investie dans les PME, signe à la fois de leur confiance dans les PME, mais aussi de leur sentiment que leur épargne pourrait ainsi être bien valorisée et plus utile à l'économie française.

Parmi les autres pistes efficaces pour favoriser la création d’emploi en France, l’innovation (92 %), la simplification des formalités administratives pour la création et la gestion des entreprises (91 %), l’enseignement de la création d’entreprise dans les écoles (84 %),  l’allègement de la fiscalité et des charges parait efficace à 80 % des Français, la simplification des embauches et des licenciements à 74 %.

*OpinionWay a interrogé un échantillon représentatif de 1 103 Français de 18 ans, les 31 octobre et 1er novembre 2012.