Mon compte Devenir membre Newsletters

Les propositions économiques de Fillon

Publié le par

Lors de son discours de politique générale devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre a mis l'accent sur la rigueur budgétaire, tout en gardant comme objectif la compétitivité des entreprises.

François Fillon n'a pas fait d'annonces fracassantes dans son discours de politique générale du 24 novembre à l'Assemblée nationale. Le Premier ministre a insisté sur les propositions du Président et sur les siennes qu'il a formulées par le passé. Ainsi, il a affiché sa volonté de privilégier "la rigueur budgétaire pour réduire les déficits". Il a également fait du renforcement de la compétitivité des entreprises une priorité, en rappelant que la fiscalité pesant sur les entreprises dépassait de 5 points la moyenne européenne. Un point apparu "fort d'à propos", selon un communiqué de la CGPME.

L'emploi
Pour "garantir une meilleure insertion professionnelle pour les jeunes", le Premier ministre envisage de faciliter l'accès à l'apprentissage. Son objectif est de porter à 120000 le nombre de jeunes qui ont déjà choisi cette voie, soit le double du nombre actuel. Selon l'organisation patronale, "il conviendra de mettre en oeuvre des mesures pour inciter les PME, déjà largement sollicitées, à accueillir des jeunes, sans quoi les objectifs ambitieux affichés resteront des voeux pieux".