Mon compte Devenir membre Newsletters

Mouvements sociaux: la CGPME contre-attaque

Publié le par

Les syndicats ont planifié deux nouvelles journées d'action contre la réforme des retraites (les 28 et 30 octobre). Au nom des petits patrons, la CGPME se déclare "exaspérée" et le faire savoir.

"Si le droit de travailler est mis en cause, nous le défendrons." Telle est l'affirmation, voire la menace, lancée vendredi 22 octobre par la CGPME, au lendemain de l'annonce par les syndicats de deux nouvelles journées d'action contre la réforme des retraites (les 28 et 30 octobre).

"Les patrons de PME sont au comble de l'exaspération", affirme l'organisation qui indique que certains s'organisent déjà pour exprimer leur indignation. La CGPME Savoie, par exemple, a prévu un rassemblement le samedi 23 octobre à 10 heures, place del'Hôtel de Ville à Chambéry.

"Ce sont aujourd'hui des centaines de milliers de PME qui déjà tournent au ralenti tandis que d'autres sont sur le point de cesser leur activité, justifie la CGPME. Tout cela se traduira en perte de chiffre d'affaires et les entreprises les plus fragiles risquent de disparaître entraînant de ce fait des pertes d'emplois."

Pour l'organisation patronale, les syndicats, "sourds aux difficultés des entreprises et de leurs salariés, se refusent à prendre en compte les conséquences de leurs décisions. Ils en assumeront pourtant la responsabilité".