Mon compte Devenir membre Newsletters

Mouvements sociaux: "la chienlit a un coût", déplore la CGPME

Publié le par

La confédération des petits patrons estime que les mouvements sociaux de ces dernières semaines pèseront lourd sur les PME.

La CGPME s'inquiète pour la santé des petites et moyennes entreprises en cette période de mouvements sociaux répétés. "Les PME les plus fragiles sont aujourd'hui menacées. La reprise qui semblait poindre s'éloigne au fur et à mesure que la chienlit s'installe", écrit l'organisation patronale dans un communiqué daté du 25 octobre.

La CGPME chiffre le coût des grèves et de leurs effets induits à plus de 4 milliards d'euros pour l'économie française. "Soit le coût annuel de la Prime pour l'emploi (PPE) ou encore une augmentation de près de 0,5% de la TVA", illustre-t-elle.

Le syndicat patronal estime que "prolonger le mouvement actuel, c'est clairement faire preuve d'irresponsabilité".