Mon compte Devenir membre Newsletters

“Ne vous barrez pas”, le message de Rafik Smati lancé aux entrepreneurs français

Publié le par

Alors que l'univers des entrepreneurs est en ébullition suite au PLF 2013, Rafik Smati, dirigeant du Groupe Aventers, souhaite délivrer un message positif aux entrepreneurs d'aujourd'hui et de demain: “Restons en France, innovons, développons-nous malgré les absurdités que nous devons affronter”.

Rafik Smati, dirigeant du Groupe Aventers (Dromadaire.com et Ooprint.fr)

Rafik Smati, dirigeant du Groupe Aventers (Dromadaire.com et Ooprint.fr)

Rafik Smati, dirigeant du Groupe Aventers (Dromadaire.com et Ooprint.fr – 50 collaborateurs) a des messages à faire passer. Il prêche la bonne parole sur son blog Chroniques d'Europe du Sud. Son dernier cri du cœur s'adresse aux entrepreneurs français: “Ne vous barrez pas”.

Un message presque à contre-courant: “La fuite n’a jamais été une solution, y écrit-il. Restons en France, innovons, créons, développons-nous malgré les absurdités et les contraintes que nous devons affronter. La France a besoin de nous. Ce n’est pas une poignée d’hommes et de femmes déconnectés de la vie réelle et du monde de l’entreprise qui vont nous faire renoncer à notre idéal de création. Amis entrepreneurs, la France et l’Europe de demain, elle ne se bâtira ni à l’Élysée, ni à Matignon. C’est à nous qu’il appartient de la construire. Tous ensemble. Sans eux.”

N'y voyez aucune stigmatisation de sa part. “Il n'est pas question de fustiger ceux qui choisissent de quitter la France, j'en connais et je les comprends. Je ne dis pas non plus qu'ils n'aiment pas leur pays. D'ailleurs, c'est l'arbre qui cache la forêt: pour 1 qui s'en va, 1 000 restent. Mais je crois profondément qu'il faut être conquérant et ne pas se laisser parasiter par des politiques éloignés de certaines réalités. Concentrons-nous sur l'essentiel: soyons créatifs. L'innovation, c'est l'unique clé du succès!”

Donner envie aux entrepreneurs de demain

Celui qui a créé en 1998 son entreprise alors qu'il étudiait à Centrale Paris souhaite susciter l'envie d'entreprendre chez les jeunes. Une cible qui lui tient particulièrement à cœur.

“Ce sont les entrepreneurs de demain, assure-t-il. Il faut leur donner le goût de créer. Ce qui me gêne, par exemple, par rapport au mouvement des Pigeons, c'est le signal négatif envoyé aux jeunes et plus largement au grand public. Si je ne conteste pas le combat, la taxation des plus-values de cession à 60% n'est évidemment pas une bonne nouvelle, je suis contrarié par la vision que cela donne des entrepreneurs. Ils n'ont pas leur enrichissement personnel pour unique obsession. Ce n'est pas vrai. Les entrepreneurs sont des gens raisonnables, ils sont prêts à faire des efforts et payer leurs impôts, voire plus d'impôt, mais il faut que cela soit fait dans l'équité et la cohérence. Aujourd'hui, ce qu'il nous faut c'est de la stabilité fiscale qui nous donne de la visibilité et nous permet d'innover.”

Rafik Smati a un autre souhait: donner une image positive de l'entrepreneur. “En France, on a tendance à présenter le patron comme le méchant. L'attention est focalisée sur quelques cas de patrons voyous, absolument pas représentatifs de la population entrepreneuriale! Il est toujours plus facile de mettre en avant les trains qui sont en retard que ceux qui arrivent à l'heure... Encore une fois, tous ces messages pour moi sont dangereux car ils brisent l'envie d'entreprendre de nos jeunes. Aujourd'hui, une majorité de collégiens se voient fonctionnaires, c'est très préoccupant. Cela veut dire que l'essentiel de la jeunesse est en panne d'avenir. Le fossé se creuse entre ces jeunes et l'élite qui, en grande école, aura l'opportunité d'entreprendre.”