Mon compte Devenir membre Newsletters

Quelles mesures pour aider les PME européennes ?

Publié le par

Small Business Act, initiative européenne lancée en décembre 2008 pour le financement et la reconnaissance des PME, dresse le bilan de deux années de mesures en faveur des petites entreprises.

23 millions de PME en Europe, qui emploient 90 millions de salariés… Après la crise, quels efforts ont été fournis en leur faveur ? Small Business Act, initiative européenne lancée en décembre 2008 pour le financement et la reconnaissance des PME, dresse le bilan de deux années de mesures.

La France a, par exemple, réduit les délais de paiement, supprimé la taxe professionnelle (une décision qui concerne toutes les entreprises). Elle s’est particulièrement démarquée grâce au régime de l’auto-entrepreneur qu’elle a mis en place au 1er janvier 2009.

De manière générale, les pays ont choisi de simplifier les démarches administratives. La France va organiser au premier semestre 2011 les assises de la simplification pour faciliter les relations entre l'État et les patrons. L'Allemagne a, quant à elle, parié sur Internet pour réduire le temps moyen nécessaire à la création d’une entreprise, mais elle reste bien au-dessus de la moyenne européenne dans ce domaine, avec 18 jours, contre 7 jours en France et 13 jours en Grande-Bretagne. Il suffit d'une journée aux Italiens pour monter leur société depuis avril 2010. L'Espagne, de son côté, a réduit à la fois les délais pour lancer une société (17,5 jours contre 29 jours précédemment) et les coûts d'inscription (115 euros contre 617 euros). Résultat, le temps moyen en Europe pour créer sa société n'est plus que de 7 jours contre 12 jours en 2007. Les coûts de cette démarche sont tombés dans le même temps à 399 euros, contre 485 euros.