Mon compte Devenir membre Newsletters

Menacé d'expulsion, le patron met la clé sous la porte et licencie... ses 13 salariés

Publié le par

Charif, patron d'origine algérienne installé dans le Val-de-Marne depuis huit ans, a été contraint de licencier l'ensemble de ses salariés. La raison ? La préfecture n'a pas renouvelé son titre de séjour.

"Je suis cassé, j’ai reçu un coup de marteau sur la tête." Tels sont les mots de Charif, chef d’entreprise, au micro d’Europe 1. Ce dirigeant d'une PME spécialisée dans la fibre d’optique emploie 13 personnes. Ou plutôt "employait". Présent en France depuis huit ans mais sans-papiers, Charif est menacé d’expulsion, la préfecture du Val-de-Marne ayant refusé de renouveler son titre de séjour. Le patron a 30 jours pour quitter le territoire. Par conséquent, il a dû licencier l’ensemble de ses collaborateurs. Un futur plus qu’incertain pour sa PME, donc, qui réalisait un chiffre d’affaires de 500 000 euros.