Mon compte Devenir membre Newsletters

Infographie Gérer une petite entreprise en 2013, c'est toujours plus de stress

Publié le par

Si l'optimisme reste de rigueur pour 38 % des entrepreneurs, leur niveau de stress s'accroit, selon l'enquête Hiscox publiée le 8 octobre 2013. Synthèse des principaux enseignements de cette étude qui porte sur les chefs d'entreprises de moins de 50 salariés de six pays, dont la France.

Source : www.hiscox.fr

Si globalement, les entrepreneurs européens sont optimistes pour l'année à venir (38 %), il en reste un tiers qui ne l'est pas. Et, la palme du pessimiste revient aux dirigeants français, selon l'étude* annuelle de l'assureur Hiscox publiée le 8 octobre 2013. Ils sont seulement 22 % à envisager l'avenir proche avec sérénité.

Suivis de près par les Espagnols qui craignent la faille pour 49 % des sondés. Victimes d'un stress accru pour 56 % des sondés, ils sont talonnés par les entrepreneurs tricolores qui avouent à 47 % subir une pression de plus en plus importante. Les "moins stressés" travaillent aux Pays-Bas.

Si le temps de travail hebdomadaire est de 41 h, des disparités existent entre les différents pays étudiés. Ainsi, les chefs d'entreprise britanniques ne travaillent que 37,6 h par semaine, soit 4,5 h de moins que les Français. Peut-être parce qu'ils ont une définition plus élastique du travail ? Les Allemands, en revanche, bossent 43,7 h par semaine mais s'accordent 21,6 jours de vacances. Ce qui les mène sur la plus haute marche du podium en termes de congés, suivis par les Britanniques (21,4 jours).

*L'étude porte sur les dirigeants d'entreprises de moins de 50 collaborateurs en France, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Royaume-Uni et États-Unis.