Mon compte Devenir membre Newsletters

C'est parti pour l'affichage environnemental des produits de consommation

Publié le par

À partir du 1er juillet, les consommateurs, en faisant leurs courses, vont faire connaissance avec l'affichage environnemental sur les produits.

C'est parti pour l'affichage environnemental des produits de consommation

Progressivement, de juillet à décembre, des centaines de produits, commercialisés en rayon ou sur Internet, seront accompagnés d’une étiquette détaillant leur impact sur le climat, l’eau, l’air ou la biodiversité.

Alimentation, textile/habillement, équipement de la maison, hygiène/beauté... Plus de 160 entreprises issues de tous les secteurs se sont portées volontaires pour se lancer dans cette première mondiale. Contrairement aux précédentes initiatives nationales ou européennes, jusque-là monocritères (étiquette CO2, énergie, ou composés organiques volatiles), la singularité de cette expérience française repose sur plusieurs critères affichés sur une seule et même étiquette. Un affichage qui prend forme sur différents supports (Internet fixe et mobile, en magasin via l’affichage, directement sur le produit ou encore sur le ticket de caisse).

Il s'agit d'une expérimentation à valeur pédagogique vis-à-vis des consommateurs pour l'instant. Elle doit permettre de prendre conscience que tout produit, qu’il soit manufacturé ou agricole, exerce une pression sur l’environnement. Il s'agit également d'un test pour les entreprises, afin de valider auprès de leurs clients la clarté de leur affichage et la pertinence des critères environnementaux retenus.
"J'attends de l'affichage qu'il donne l'envie et les moyens aux consommateurs d'orienter leurs achats vers les produits les plus vertueux, qu'il contribue à renforcer la compétitivité du "fabriqué en France", via une production de proximité et de qualité et qu'il aide les entreprises à s’engager dans la croissance verte, a indiqué Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Écologie, du développement durable, des transports et du logement. J’appelle les Français à participer dès la rentrée à ce testing grandeur nature, pour nous aider à élaborer l’affichage le plus percutant."