Mon compte Devenir membre Newsletters

Six propositions pour faire évoluer l'auto-entrepreneuriat

Publié le par

L'Union des auto-entrepreneurs propose de faire évoluer le régime de l'auto-entrepreneur. Au programme : un cadre davantage structuré et une ouverture du régime à de nouvelles catégories professionnelles.

Trois ans après sa mise en place, le succès du régime de l'auto-entrepreneur ne se dément pas. Plus de 900 000 entreprises ont à ce jour opté pour ce statut. En plein débat présidentiel, l'Union des auto-entrepreneurs (UAE) émet six propositions pour préserver le statut et le faire évoluer.

Les trois premières tendent à offrir un cadre plus structuré aux professionnels. L'organisation souhaite tout d'abord le prélèvement à la source, en fonction du chiffre d'affaires réalisé, de la cotisation foncière des entreprises. Il s'agit ensuite d'accompagner les professionnels. Afin de donner plus de chance de croissance aux auto-entrepreneurs, l’UAE propose de mettre en place des partenariats d’accompagnements individualisés entre un entrepreneur et un auto-entrepreneur volontaires. Mais aussi de renforcer la sécurité des auto-entrepreneurs, et donc celle des consommateurs. L’UAE souhaite rendre obligatoire le principe d’une assurance responsabilité civile professionnelle. Des partenariats avec des compagnies d’assurance ont déjà permis la création de contrats simples et financièrement adaptés à la dimension des activités.

Les trois dernières propositions visent à ouvrir le régime à d’autres catégories d’entrepreneurs, aux personnes handicapées d'une part. L’UAE propose que, sous un plafond à déterminer, les personnes handicapées puissent bénéficier de ce régime sans perdre leurs aides. Mais également aux agriculteurs et aux fonctionnaires. L'union des auto-entrepreneurs espère ainsi répondre “aux différentes attentes et interrogations qui s’expriment”.