Mon compte Devenir membre Newsletters

Vers un meilleur accompagnement des PME au niveau local

Publié le par

Frédéric Lefebvre, secrétaire d'État en charge des PME, annonce la mise en place de quatre mesures pour le début de l'année 2011, afin de renforcer l'appui territorial aux PME et aux ETI.

Dès le début de l’année 2011, quatre mesures vont être mises en œuvre pour renforcer l’appui territorial aux PME et simplifier la réglementation les concernant. Dans chaque département, des correspondants des PME vont être systématiquement intégrés au sein des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte), afin d'aider les chefs d'entreprise à résoudre leurs difficultés. Au sein des Direccte, des référents individualisés vont également être nommés pour 1000 chefs d’entreprises de tailles intermédiaires (ETI) et 1000 chefs de PME à fort potentiel de croissance. Ces derniers auront pour mission de les informer sur les dispositifs publics et de les accompagner dans leurs démarches.

Accélerer les simplifications
Autre nouveauté:l’organisation des Assises de la simplification de la règlementation des PME au premier trimestre 2011. Celles-ci reposeront sur les remontées d’information concernant les difficultés des entreprises émises par les correspondants départementaux des PME. Ces Assises auront pour objectif d’accélérer fortement, à travers des mesures concrètes, la cadence de simplifications déjà engagées dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP).

En matière de financement, les correspondants et référents des PME et des ETI orienteront le cas échéant les entreprises vers les interlocuteurs pertinents et les dispositifs de soutien appropriés, notamment le FSI-PME, Oséo et la Médiation du crédit.

Stages d'immersion en entreprise
Frédéric Lefebvre, secrétaire d'État en charge des PME, a également décidé que les correspondants départementaux et les référents devront systématiquement effectuer des stages d’immersion en entreprise, afin de mieux cerner les difficultés administratives auxquelles sont confrontés les dirigeants de PME et de TPE. «Trop souvent, l’État est vécu comme un adversaire, je veux qu’il soit un partenaire, a déclaré le secrétaire d'État, dans un communiqué. Aider les entrepreneurs à naviguer au sein du maquis administratif est une nécessité:c’est pour apporter une information de qualité à tous les chefs d’entreprise qui en expriment le besoin que j’ai désigné un correspondant PME dans chaque département. Ces correspondants PME iront, dans leurs départements respectifs, à la rencontre de la vie et des difficultés des entrepreneurs, grâce à des stages systématiques d’immersion en entreprise.»