Mon compte Devenir membre Newsletters

30 % des entreprises européennes règlent leurs factures avec un retard de plus de 15 jours

Publié le par

Altares a analysé les comportements de paiement des entreprises en Europe entre juillet et septembre de cette année.

Au troisième trimestre 2011, les entreprises en Europe payent leurs fournisseurs avec un retard moyen de 13,4 jours. C'est l'un des enseignements de l'analyse trimestrielle d'Altares, spécialiste de la connaissance interentreprises, publiée le 17 novembre. En France, les retards de paiement demeurent légèrement au-dessus de 12 jours.  30,9 % des entreprises européennes retardent leurs paiements fournisseurs de plus de 15 jours et 8,3 % de plus de 30 jours. Ces taux, meilleurs que ceux constatés au plus fort de la crise, se dégradent néanmoins par rapport au trimestre précédent. 

Les entreprises allemandes demeurent les plus vertueuses loin devant les britanniques et les françaises
L’ Allemagne tire la performance européenne avec des retards de paiement, au plus bas, ramenés à moins de 9 jours dès le printemps 2010 et désormais tout proches de 8 jours. Près de 60 % des entreprises allemandes (41 % en Europe) respectent les conditions de paiement, taux d’autant plus remarquable que les délais de règlement sont plus courts en Allemagne que chez la plupart de ses voisins européens.
En France, 66,5 % des entreprises ne respectent pas les délais contractuels convenus avec leurs fournisseurs. Le ratio français s’améliore par rapport au trimestre précédent (68,1 %) sans toutefois que cela ait une incidence sur le nombre de jours de retard moyen qui reste fixé légèrement au-dessus de 12 jours (12,1). C’est dans l’immobilier (16,4 jours) puis les transports (15,4 jours) que les retards de paiement sont les plus longs.
En Grande Bretagne, les trois quarts (75 %) des entreprises règlent leurs fournisseurs en retard. Une sur dix d’entre elles reportent même leurs paiements de plus d’un mois. La situation des entreprises britanniques s’améliore néanmoins ; en fin d’année 2009, les retards de paiement approchaient les 19 jours, ils sont désormais retombés à 16,4 jours encore loin, toutefois, des 12,3 jours calculés début 2007. C’est dans l’immobilier (18,3 jours) et le commerce de détail (17,4 jours) que les retards de paiement sont les plus longs.