Mon compte Devenir membre Newsletters

Portrait-robot du business angel

Publié le par

Le business angel type est un homme de 55 ans, a une expérience d'entrepreneur ou de dirigeant d'entreprise et investit “peu” : moins de 100 000 euros au total. C'est ce que révèle une étude menée auprès de 124 angels rhône-alpins effectuée pour le réseau Grenoble Angels.

Portrait-robot du business angel

À quoi ressemble le business angel (BA), cet investisseur individuel qui pourrait potentiellement financer l'amorçage d'une start-up? C'est la question que s'est posé le réseau Grenoble Angels. Il a fait appel à deux universitaires, professeurs à Grenoble École de management et à l'IAE de Lyon pour mener une étude sur le "visage des Business Angels", auprès de 124 BA dans le département Rhône-Alpes.

Les résultats sont sans surprise :

  • Le business angel est en général un homme, de 55 ans en moyenne, diplômé et qui a eu une expérience d'entrepreneur (pour 52 d'entre eux) ou de dirigeant d'entreprise (69 %).
  • L'étude relève que les investissements des business angels se portent davantage sur les entreprises dans le secteur des hautes technologies (48 % des cas), comptant moins de cinq salariés (65 %) et en phase early stage”(58 %).
  • Le retour sur investissement n'est pas toujours fructueux : 38 % des sorties de capital ont généré une perte pour le business angels, mais 40 % ont permis une récupération de deux fois la mise.
  • Après l'entrée des BA dans leur capital, 74 % des entreprises étaient en croissance, et même une croissance de 20 % pour un tiers des entreprises, et 56 % d'entre elles ont embauché.